Association of security professionals, tel est le nom de l’association que viennent d’instituer les professionnels de la sécurité privée. La présentation des membres et de leurs objectifs a été effectuée à l’hôtel Saint-Georges, Port-Louis, hier après-midi. Les sociétés fondatrices sont : Avacor, Brink’s, Caudan Security Services, First Response, Prevention Security, Proguard et Rapid Security Services.
L’Association of security professionals, enregistrée en octobre 2012, a la ferme intention d’être le porte-parole de l’industrie de la sécurité. Ses membres fondateurs, sept des plus importantes sociétés de sécurité à Maurice, réalisent plus de 75 % des prestations liées à la sécurité privée à Maurice et emploient quelque 4 500 personnes sur les 6 000 que compte officiellement ce secteur. Eric Rey, président de l’association et CEO de Brink’s, invite d’autres compagnies engagées dans la sécurité privée à rejoindre l’association, dont il a dévoilé les objectifs : « Professionnaliser et améliorer les standards de la profession ; établir des relations constructives avec tous les acteurs de la sécurité, notamment le gouvernement et l’ensemble des autorités de régulation, afin de s’assurer qu’ils disposent des bonnes informations et qu’ils aient une juste compréhension de l’activité qui est la sécurité privée. » L’association entend également défendre les droits et les intérêts collectifs de ses membres et de ses employés.
L’association a défini ses premières priorités au cours des prochains mois qui contribueront à améliorer davantage l’industrie, selon Eric Rey. Celles-ci sont : 1) mieux contrôler et réguler la profession, et pour cela, il faudra améliorer le processus d’agrémentation des compagnies de sécurité privée ainsi que celui des gardes de sécurité. 2) Redonner envie et fierté aux jeunes Mauriciens d’intégrer les métiers de la sécurité privée dans le but de satisfaire les besoins croissants de l’industrie et 3) Préparer Maurice à mieux répondre aux risques sécuritaires actuels et à venir. Le président de l’Association of Security Professionals reconnaît à cet effet qu’« il y a un long chemin à parcourir » et de préciser : « Un métier qui n’évolue pas est un métier en danger et cela, nous l’avons compris. » « Notre volonté est de renforcer les liens avec les autorités, d’améliorer l’image de la sécurité privée tant pour nos employés que pour nos clients et d’assurer aux Mauriciens une meilleure visibilité et une sécurité accrue sur le choix de leurs prestataires de sécurité », conclut le président de cette association.