Louis Rivalland et Clensy Appavoo, respectivement ex-président du Joint Economic Council (JEC) et de la Mauritius Employers Federation (MEF), président actuellement un comité chargé de se pencher sur la réforme des institutions du secteur privé et éventuellement une fusion JEC/MEF.
Cette démarche fait suite à une décision prise lors de l’assemblée générale du JEC le 30 mars dernier durant laquelle il a été convenu que la présente structure des institutions du secteur privé devrait être revue et la possibilité de fusion entre le JEC et la MEF étudiée. La MEF avait par la suite accepté qu’une telle réforme soit entreprise
Le comité de coordination est coprésidé par Louis Rivalland et Clensy Appavoo et comprend les présidents du JEC, de la Mauritius Chamber of Commerce & Industry, de la Mauritius Export Association, de la Mauritius Sugar Producers’ Association, de l’Association of Mauritian Manufacturers, de l’Outsourcing Telecommunications Association of Mauritius et du vice-président de l’Association des Hôteliers et Restaurateurs de l’île Maurice et celui de la Building and Civil Engineering Contractors Association.
Le comité vise à faciliter l’implémentation de la réforme prévue. Pierre Dinan a été chargé en ce sens de préparer une feuille de route. Il a déjà commencé ses consultations avec les personnes concernées et doit soumettre son rapport dans trois mois. À la lumière du rapport, le comité de coordination fera les recommandations appropriées afin de mener à bien le projet de réforme.