La Mauritius Chamber of Commerce and Industry (MCCI) et la Chambre économique fédérale de l’Autriche ont signé cette semaine à Vienne un protocole de coopération (Memorandum of Understanding), dans le cadre de la tenue du forum Emerging Markets 2014 avec focalisation sur Maurice.
Le protocole a été paraphé par Raju Jaddoo, secrétaire général de la MCCI, et Richard Schenz, vice-président de la Chambre économique fédérale de l’Autriche. M. Jaddoo a souhaité qu’il y ait plus d’échanges commerciaux et économiques entre l’Autriche et Maurice après la formalisation des relations entre les deux organisations du secteur privé. Le secrétaire général de la MCCI a également évoqué les perspectives de partenariat entre sociétés mauriciennes et autrichiennes dans des projets ciblant les marchés d’Afrique australe et orientale. Il a émis le voeu qu’un mécanisme soit institué pour faciliter le transfert de technologie de l’Autriche vers Maurice en particulier dans les secteurs industriels et de production d’équipement médical.
Il est à noter que le forum axé sur Maurice a attiré environ 80 participants dont une soixantaine de l’Autriche. Ce forum visait à consolider les relations d’affaires entre les deux pays. Il a servi de plateforme à la partie mauricienne pour promouvoir le pays en tant que hub régional tourné vers les marchés d’Afrique australe et orientale. Outre Raju Jaddoo, le directeur du Board of Investment, Ken Poonoosamy, est également intervenu lors de ce forum pour parler du cadre de facilitation des affaires mis en place à Maurice et des possibilités de partenariat dans divers secteurs économiques.
Brigitte Öppinger-Walchshofer, ambassadeur de l’Autriche à Maurice, a participé au forum, exprimant sa satisfaction devant le haut niveau de participation. Des représentants de diverses instances officielles autrichiennes, du secteur bancaire, d’institutions financières, de sociétés spécialisées dans le secteur de l’énergie et dans le domaine de la science y ont assisté. Les discussions, indique la MCCI, ont porté, entre autres, sur les options de financement des projets dans les pays émergents et la gestion des risques. Les promoteurs du forum ont pu organiser une quarantaine de rencontres professionnelles directes.