Les représentants des taxis d’hôtels étaient réunis hier soir à Quatre-Bornes pour décider de la marche à suivre suite au récent “go-slow” sur les principaux axes routiers en direction du Champ de Mars, Port-Louis. Ils ont agréé à l’unanimité le principe d’une grève de la faim.
Néanmoins, avant de passer à cet acte ultime, ils disent offrir au Premier ministre l’occasion de rappeler à l’ordre le ministre du Tourisme, Anil Gayan, sur lequel ils ont tiré à boulets rouges. Ils demandent à Pravind Jugnauth de faire respecter les conclusions, approuvées par le cabinet, du comité ministériel comme celui que présidait Xavier-Luc Duval et sur lequel siégeait le ministre Bodha.