Le ministère des Infrastructures publiques et du Transport, en collaboration avec le bureau du Premier ministre (PMO) et Mauritius Telecom, a lancé hier après-midi une campagne de sensibilisation contre l’utilisation du téléphone portable au volant. La Miss Mauritius 2012 est la marraine de la campagne « Difisil pou konsantre. Pa servi portab lor volan » et aidera à la promouvoir pendant un mois.
« Difisil pou konsantre. Pa servi portab lor volan ». C’est le nom de la campagne que vient de lancer le ministère des Infrastructures publiques et du Transport, en collaboration avec le bureau du Premier ministre (PMO) et Mauritius Telecom. Ceci en présence du vice-Premier ministre et ministre de tutelle Anil Baichoo, du Chief Executive Officer (CEO) de Mauritius Telecom Sarat Lallah, du conseiller spécial en matière de sécurité routière Ben Buntipilly et de la Miss Mauritius 2012, qui est la marraine de la campagne. Deeya Beeltah se dit honorée d’avoir été choisie pour promouvoir cette action qu’elle juge importante pour la sécurité de tous.
Le gouvernement considère la sécurité routière comme l’une de ses priorités, avec quelque 150 morts sur nos routes chaque année, affirme Anil Baichoo. Un conducteur doit être à 100 % concentré sur ce qu’il fait car un moment d’inattention peut causer un accident. « Ceux qui utilisent leur mobile au volant sont quatre fois plus à risque de causer un accident, selon plusieurs études », souligne le vice-Premier ministre et ministre des Infrastructures publiques. Les amendes de Rs 2 000 à Rs 10 000 prévues pour des infractions au code de la route ne semblent pas dissuader les contrevenants, dit-il. « C’est dans la rue qu’il faut faire la campagne ».
Le VPM relève que depuis quelques années l’accent est mis sur des campagnes d’information sur les dangers de la route. Le secteur privé s’est beaucoup investi dans la lutte, entre autres par le Corporate Social Responsibility (CSR) Programme. Anil Baichoo suggère de mettre son téléphone sur silence en conduisant. « Il vaut mieux répondre après quelque temps que ne jamais plus répondre », dit-il. Le ministre soutient que le permis à point vient à point nommé et qu’il ne cédera pas aux réclamations de certaines associations. « Si vous faites de la route votre métier, il vous faut faire plus attention que les autres ».
« Certaines personnes pourraient être étonnées de voir une société de téléphonie s’associer à une campagne pour demander aux usagers de ne pas utiliser le portable au volant. Mauritius Telecom, avec sa marque Orange, est une société responsable », affirme pour sa part Sarat Lallah. Il ajoute que le choix de téléphoner ou de ne pas téléphoner au volant est un choix entre la mort et la vie. « Choisissons la vie ! » a lancé le CEO de Mauritius Telecom. « Nous encourageons certes nos clients à utiliser nos services mais nous pensons qu’il est important de mettre l’accent sur une utilisation responsable ».
Ben Buntipilly a remercié ceux qui ont aidé dans la préparation de la campagne, qui durera un mois. Il a expliqué que la décennie d’action pour la Sécurité Routière avait débuté avec pour objectif de stabiliser pour ensuite faire baisser le nombre de victimes de la route. « Nous avons pu élaborer un plan d’ensemble qui va nous servir comme outil de base pour atteindre notre objectif », dit-il.