La sécurité des ressortissants mauriciens à Madagascar a fait l’objet d’une rencontre hier entre le ministre des Affaires étrangères, Vishnu Lutchmeenaraidoo, et le chargé d’affaires malgache Mija Rasamizafy. Tout en réitérant la volonté de Maurice de renforcer les liens d’affaires avec la Grande île, le ministre mauricien a partagé ses appréhensions concernant la sécurité de nos ressortissants dans certains endroits de la capitale malgache.
Le chargé d’Affaires malgache a indiqué, à l’issue de cette rencontre, que les autorités malgaches prendront des mesures supplémentaires pour rehausser la sécurité dans les zones habitées et fréquentées par les Mauriciens. Un meilleur quadrillage des endroits à risque à Antananarivo par les forces de l’ordre est prévu avec l’apport d’éléments de police de la province. Les autorités compétentes préconisent aussi une meilleure coordination entre le comité de surveillance et les forces de l’ordre pour réduire les risques d’incidents.
Des cas de violence à l’encontre de citoyens mauriciens ont été signalés. Récemment, on a ainsi notamment noté le cas d’une agression et d’un cambriolage dont ont été victimes un dirigeant de l’entreprise mauricienne Floréal Madagascar, Edouard-Betsy, et son fils dans leur résidence, à Tana. Le ministre des Affaires étrangères avait à cet effet rencontré au préalable Arnaud Dalais, Chairman de CIEL Textile, propriétaire de Floréal Madagascar.
Le ministre demande aux opérateurs mauriciens basés à Madagascar de prendre des dispositions additionnelles à leur niveau pour assurer la sécurité de leurs effectifs. Vishnu Lutchmeenaraidoo a indiqué qu’il discutera prochainement de la question avec son homologue malgache, Béatrice Atallah. Une lettre dans ce sens a été adressée à la ministre malgache des Affaires étrangères. « Maurice et Madagascar entretiennent d’excellentes relations, qui sont appelées à se raffermir davantage. Nos deux pays doivent créer les conditions favorables pour rehausser les relations d’affaires et autres entre eux », affirme Vishnu Lutchmeenaraidoo.
Le renforcement de la coopération économique entre les deux îles est considéré comme un dossier prioritaire dans le cadre de la stratégie d’intégration régionale de Maurice. Durant la visite d’Etat du président malgache, Hery Rajaonarimampianina, à Maurice en mars dernier, des documents vitaux de coopération avaient d’ailleurs été signés, soit : un accord-cadre général de coopération, un accord en vue de la mise sur pied d’une commission mixte Maurice-Madagascar, et un mémorandum d’entente portant sur la création d’une Zone économique spéciale (ZES) par Maurice à Madagascar, plus précisément à Fort-Dauphin, dans le sud-est de l’île.
La commission mixte Maurice–Madagascar se réunira prochainement pour explorer les nouvelles pistes d’intégration, d’implantation et d’échanges commerciaux en vue d’accéder à un nouveau palier de coopération. Par ailleurs, des consultations concernant la ZES sont en cours. Le site se trouve dans la périphérie du Port d’Ehoala. La zone portuaire est assortie d’un espace dédié au développement industriel, qui est mis à la disposition des développeurs et opérateurs par les autorités malgaches.