L’opération Atlanta menée par la force navale de l’Union européenne (EU NAVFOR) contre la piraterie au large des côtes somaliennes a été un succès, a constaté hier l’ambassadeur de l’Union européenne, Marjaana Sall, lors d’une visite du navire de guerre espagnol ESPS Rayo. Ce vaisseau de l’EU NAVFOR sera en visite à Maurice jusqu’au 6 novembre.
« L’Union européenne est fortement engagée à contribuer à la sécurité maritime dans le monde en général et dans l’océan Indien en particulier. La piraterie, la contrebande d’armes, la traite des êtres humains, la pêche illégale et la pollution maritime sont des menaces graves pour la paix et la stabilité. Nous avons établi un partenariat solide dans cette région qui a produit des résultats concrets et visibles. L’opération EU NAVFOR Atalanta a joué un rôle clé dans cette entreprise commune », a observé Marjaana Sall.
Le capitaine de corvette Rafael Gallego Naranjo du ESPS Rayo a profité de son escale à Port-Louis pour présenter la mission aux cadres mauriciens du ministère de la Défense et de Rodrigues, du ministère des Affaires étrangères et de la police. Le navire de guerre de la marine espagnole ESPS Rayo patrouille les mers pour dissuader et réprimer les actes de piraterie dans le golfe d’Aden et dans l’océan Indien occidental depuis la fin du mois de juillet 2017. L’ESPS Rayo a été le premier navire de l’EU NAVFOR dans la région et a livré des médicament et de l’équipement médical peu de temps après l’attentat terroriste à Mogadiscio le 14 octobre dernier.
L’Union européenne (UE) a lancé sa toute première opération navale en 2008 dans le cadre de la politique européenne de sécurité et de défense commune (PSDC) et conformément aux résolutions pertinentes du Conseil de sécurité des Nations unies et au droit international.
Le mandat de l’EU NAVFOR est le suivant : 1) protéger les navires du programme alimentaire mondial ; 2) dissuader et réprimer la piraterie au large des côtes somaliennes ; 3) surveiller les activités de pêche au large des côtes de la somalie, et 4) soutenir d’autres missions de l’Union européenne pour renforcer la sécurité et les capacités maritimes.
Depuis 2008, l’EU NAVFOR — Opération Atalanta, en coopération avec d’autres partenaires de lutte contre la piraterie, a été très efficace pour prévenir des attaques avant qu’elles ne surviennent. Au plus fort de la piraterie somalienne en janvier 2011, 736 otages et 32 ??navires étaient détenus par des pirates.