Dans ses derniers chiffres rendus publics hier matin, faisant le bilan semestriel sur le plan de la sécurité routière, Statistics  Mauritius indique que le nombre d’usagers de la route décédés dans des accidents fatals a augmenté de 4,6%, soit passant de 65 pour la même période en 2014 à 68 cette année. D’autre part, le nombre d’accidents de la route enregistrés pendant ces six premiers mois a grimpé de 8,8%, atteignant 13 779 accidents, comparativement aux 12 668 enregistrés pour le premier semestre de 2014.
Par rapport à la même période en 2014, le nombre de personnes tuées suite à des accidents de la route a augmenté de 4,6%, soit de 65 décès à 68. Le nombre de blessés graves a également connu une hausse, de 7,2%, passant de 265 victimes à 284. En ce qu’il s’agit des blessés légers, une baisse de  1,7% a été constatée (de 1518 à 1492). Ainsi, pour le premier semestre de 2015, le bilan général est de 68 morts, 284 blessés graves et 1 492 blessés légers. Le dernier rapport en date de Statistics of Mauritius relève cependant que le nombre de victimes, combinant celles ayant été tuées ou essuyé des blessures dans des accidents de la route, a baissé de 0,2%, passant de 1 848 cas au premier semestre 2014 à 1 844 au cours de la période de 2015.
En ce qu’il s’agit du nombre d’accidents en général, et toujours pour la même période, celui-ci a augmenté de 8,8% pour atteindre la barre des 13 779 cas, contre 12 668 enregistrés en 2014. Parmi ces accidents, la majorité (12 420, soit 90,1%) concernait des collisions ne faisant aucun blessé tandis que 66 autres étaient mortels, 213 faisaient des blessés graves et 1 080 des blessés légers. Toujours en termes d’accidents, comparativement à la période 2014, les Casualty Accidents ont augmenté de 3,1% tandis que les Non-Injury Accidents connaissent une hausse de 9,4%.
Le nombre d’accidents mortels et celui ayant occasionné des blessures légères ont augmenté de 8,2% et de 4% respectivement, tandis que les Serious Injury Accidents ont, eux, diminué de 2,7%.
Le document de Statistics of Mauritius confirme la tendance à l’effet que les motocyclistes et leurs passagers en croupe demeurent les plus vulnérables, que ce soit en termes d’accidents fatals ou faisant des blessés. Sur les 68 personnes tuées dans des accidents de la route au cours du premier semestre de 2015, 28 étaient des motocyclistes (passagers compris), 20 étaient des piétons et huit voyageaient à bord de véhicules motorisés. Parmi les Casualties pour les premiers six mois de l’année en cours, 25,2% sont des passagers, 39,3% des motocyclistes, 16,5% des piétons, 14,1% des conducteurs et 4,9% des cyclistes. D’autre part, quelque 101 “hit and run” occasionnant des accidents ont été signalés, comparativement à 88 à la même période en 2014. Sur ces 101 cas, un taux de 54,5% (55) implique seulement des véhicules tandis que 45,5% (46) concernent à la fois véhicules et piétons.
Par ailleurs, le nombre total de véhicules (motorisés ou non-motorisés) impliqués dans des accidents de la route est de 26 945 (+9,3%), contre 24 662 à la même période de l’année précédente. Le nombre de véhicules motorisés impliqués dans des accidents faisant des Casualties était de 2 010 au cours du premier semestre de 2015, contre 1 881 pour la même période en 2014. L’autre indication est que 31,3% de ces véhicules étaient des voitures privées, 39,2% des motos, 7,2% des autobus et 5,7% des vans.