Un nouvel outil de prévention pour le port de la ceinture de sécurité sera acquis dans six mois. Un accord pour le financement d’un simulateur de tonneaux a été signé entre partenaires publics et privés hier au Emmanuel Anquetil Building, à Port-Louis.
Le roll-over simulator a fait ses preuves il y a presque dix ans de cela à Maurice. Un simulateur de tonneaux avait alors été loué de nos voisins réunionnais. Expérience qui, selon Ben Buntipilly de la Special Road Safety Unit (SRSU), avait été une réussite et pourrait s’avérer, aujourd’hui encore, un outil de taille pour sensibiliser les consciences. Le port de la ceinture a beau être obligatoire depuis 1992 à Maurice, nombre de nos usagers ne semblent pas mesurer son importance.
Ainsi, la SRSU conviait ses partenaires privés à la signature d’un accord pour le financement d’un simulateur de tonneaux de la marque Mengel au coût de Rs 2,2 M. Les sociétés privées participant au projet sont : Total, Lafarge, Eldomotors et IBL. On note également l’apport de la Mauritius Police Force, du Human Resource Development Council et de la Mauritius Institute of Training and Development. L’événement a eu lieu hier, à mi-journée, au Emmanuel Anquetil Building, à Port-Louis.
Ce roll-over simulator est, par son apparence, comparable à un remorqueur de bateaux auquel est fixé une voiture. Les mouvements du simulateur reproduisent les sensations d’accident, notamment lorsque le véhicule fait plusieurs tours sur lui-même. La valeur pédagogique de cet outil : « Que l’on puisse ressentir toute la violence de l’accident, afin d’éviter des mauvaises sensations en situation réelle », affirme M. Buntipilly. En effet, selon ce dernier, les « victimes » sont « toujours choquées » de ressortir indemnes de l’exercice de simulation « grâce à la ceinture de sécurité ».
Et de rappeler que « la ceinture protège à un niveau optimum ». Selon une étude américaine, le port de la ceinture réduit de 45 % le risque d’être tué dans un accident, de 50 % le risque d’être blessé. Également, l’usager ayant enclenché sa ceinture encourt trois fois moins de risque de se faire éjecter du véhicule lors d’une collision. Les statistiques démontrent que 75 % de ceux qui se sont éjectés d’un véhicule périssent.
Le simulateur, au coût de Rs 2,2 M (excluant le véhicule), devrait être livré dans six mois.