Automobilistes, prenez garde! À partir de ce lundi, 1er octobre, les infractions routières seront plus sévèrement sanctionnées. Les amendements à la Road Traffic Act, votés en juillet dernier, entrent en vigueur. Et pas moins de 204 infractions seront pénalisées.

De la présence d’un enfant de moins de 10 ans sur le siège avant de la voiture, aux excès de vitesse, en passant par l’alcool au volant, les autorités déploieront les grands moyens pour traquer les contrevenants. Pour cinq contraventions cumulatives, sur une période de 24 mois, un automobiliste risque la disqualification de son permis de conduire.

Dans le sillage, le ministère des Infrastructures publiques a lancé une nouvelle campagne: To roule mal? Mové Dimal! L’objectif étant de prévenir le public que la loi est désormais plus sévère.

Pour vous guider, voici quelques règlements de base, non-exhaustifs, à respecter, afin de ne pas vous faire prendre dans les filets, mais surtout pour assurer votre sécurité et celle des autres usagers de la route. Vous êtes prévenus, respectez la loi. Autrement, Mové dimal!

Conduite sous influence d’alcool

– 1ère contravention sous l’influence de l’alcool ou de la drogue :

entre Rs 20 000 à Rs 50 000 et une peine d’emprisonnement de pas plus de 5 ans

– 2e contravention sous l’influence de l’alcool ou de la drogue :

entre Rs 50 000 et Rs 75 000 et une peine d’emprisonnement entre 1 et 8 ans

Permis de conduire

– Conduite sans permis ou après avoir été disqualifié : Entre 50 000 à Rs 100 000 d’amende, incluant un emprisonnement de pas moins de 2 ans

– Conduite d’un véhicule de la fonction publique sans permis : Rs 500

– Non production de permis dans un délai de cinq jours au poste de police : Rs 2 000

– Disqualification du permis au bout de cinq infractions cumulatives