Après l’annonce faite par le ministère des Infrastructures publiques, Nando Bodha, en début du mois, à l’effet que les speed caméras seront enlevées, une dizaine serait concernée par cette mesure. C’est ce que soutiennent les sources concernées ayant été approchées par Week-End.
Si les dix radars devant être enlevés ne sont pas encore tous connus par ceux concernés, notamment la Photographic Enforcement Unit (PEU), chargée de process les contraventions, il s’avère que jusqu’ici, cinq sont concernés.
Les speed cameras perçues comme étant des pièges, pour reprendre les propos tenus par le ministre Bodha lors de sa conférence de presse en début du mois, sont celles qui se situent dans les endroits suivants : Triolet, Cascavelle, Coromandel, Payot (à proximité de l’hôpital de Candos) et Flic-en-Flac. Les cinq autres ne sont pas encore connues.
Rien n’a encore bougé
Rien n’a encore bougé au niveau des radars si ce n’est qu’ils sont toujours éteints. «On attend que les lois soient rédigées avant de procéder au calibrage et relancer les speed cameras », laisse-t-on entendre. Par ailleurs, concernant les cinq radars qui seront délocalisés, une étude est toujours en cours au niveau de la Traffic Management and Road Safety Unit (TMRSU) et des offi ciers des Infrastructures publiques. Pour rappel, les speed limits sur l’autoroute seront exclusivement de 80 km/h et de 110 km/h. Pour les Classified A Roads, ce sera de 60 km/h et 80 km/h, les Classifi ed B Roads, 40 km/h et 60 km/h seront désormais les limites autorisées. Pour les Unclassifi ed roads, la limitation sera soit de 40 km/h soit de 60 km/h.
Pour passer d’un système répressif à celui d’un système simple et compréhensif, les panneaux et boîtiers des speed cameras seront fluorescents.
Rappelons que la recette obtenue des speed cameras environne Rs 300 millions depuis sa mise en place en 2013.
Les radars ayant flashé le plus d’automobilistes se situent à Coromandel et à Cascavelle. Quelque 7,000 automobilistes ont été flashés à plus de 65km/h
Notons également que ceux fl ashés avant janvier 2015 devront s’acquitter de leurs contraventions.
Enfin, rappelons que la double sanction, à savoir la sanction des points et l’amende monétaire en cas d’infraction, seront abolies. L’amende fi xe et généralisée de Rs 2,000 a été jugée excessive et le ministère propose un système gradué (gradual system) qui évolue parallèlement au niveau du dépassement de la limite de vitesse :
— En cas d’excès de vitesse par moins de 15 km/h, l’automobiliste devra s’acquitter d’une amende de Rs 1 000 ;
— En cas d’excès de plus de 15 km/h et moins de 25 km/h, une amende de Rs 1 500 sera appliquée ;
— Enfin, si un automobiliste a excédé par 25 km/h et audelà, il sera verbalisé par Rs 2 500. Et une suspension de permis sera appliquée sur la sixième offense sérieuse.