Maurice recevra prochainement la visite de Jean Todt, envoyé spécial des Nations unies pour la sécurité routière. Le ministère des Infrastructures publiques et du Transport routier envisage d’engager un grand débat public sur la stratégie nationale sur la sécurité routière.
Ce débat portera sur les conclusions de deux ateliers de travail tenus en mars sur les accidents impliquant les piétons et les deux roues motorisées qui représentent 83 % des tués en 2016. Une action de mobilisation des entreprises publiques et privées est également prévue dans le sillage des recommandations de la Banque mondiale et de l’ONU, sur la prévention routière. Jean Todt participera aussi à la réunion de la Commission nationale sur la sécurité routière, présidée par le Premier ministre, prévue en juin 2017.
Par ailleurs, le Conseil sur la sécurité routière a accueilli favorablement d’idée de lancement d’un audit concernant le rôle régulateur de la National Transport Authority (contrôle des processus technologiques, fiabilité, recueil des données, formation des testeurs, lutte contre la corruption). La mission d’audit aura lieu avec le concours de l’Ambassade de France et la Préfecture de la Réunion.
Les premières Assises de la sécurité routière auront lieu en juin prochain. Un des dossiers qui sera évoqué à cette occasion est le continuum éducatif dans les écoles avec la collaboration du ministère de l’Éducation. L’ensemble du dossier concernant le continuum fera l’objet d’une présentation publique pendant ces assises.
Au chapitre de la formation, un programme de formation sur les causes et les mécanismes de dysfonctionnement qui sont à l’origine des accidents de la route sera lancé à partir de ce mois-ci, a décidé le Conseil lors de sa dernière réunion.
En juin de l’année dernière, une mission du CARRS-Université du Queensland a décidé de l’envoi à Maurice de trois experts en septembre 2016 pour contribuer à la concrétisation de ce programme. Un spécialiste de la formation des analystes d’accidents sera à Maurice durant la deuxième quinzaine du mois d’avril. Les premières analyses devraient donc être lancées dans le courant du mois de mai ou juin prochain.
Des dispositions légales seront bientôt prises dans le cadre de la Road Traffic Act concernant l’aptitude médicale à la conduite. À cet effet, M. Mercier Guyon, spécialiste français, était à Maurice, en décembre 2015 et septembre 2016, pour présenter le cadre de cette réforme.
Le Dr Guyon effectue actuellement une troisième mission dans l’île. Il permettra la finalisation du projet de loi sur l’aptitude médicale des conducteurs, avec en premier lieu les chauffeurs professionnels ; la formation des médecins des commissions médicales qui seront seuls habilités à délivrer les certificats médicaux ; l’installation des premières commissions médicales ; et la finalisation du projet de régulation sur les drogues au volant et l’élaboration d’un plan de formation.