Les élèves de la Sodnac SSS montrant fièrement leur création, le gilet “Gilt”, dans différentes écoles de Maurice

Le nombre de motocyclistes qui perdent la vie inquiète 11 filles de la Sodnac State Secondary School, qui ont mis au point un gilet fluorescent nommé “Gilt”. Ce gilet présente plusieurs propriétés, dont sa résistance à l’eau et différentes parties détachables.

Ce projet, qui a débuté le 25 mars de cette année, a même fait le tour de quelques centres commerciaux pour qu’il soit connu du public. Il a vu le jour grâce au concours Junior Achievement Mascareignes. « Nous avons choisi ce projet compte tenu du nombre d’accidents que nous enregistrons régulièrement sur nos routes. Notre objectif était de créer un produit visant à réduire les accidents, assurer la sécurité sur nos routes et améliorer la visibilité lorsqu’elle est faible», explique Shaira Tirbhon, élève en Grade 12 de cette institution des Plaines-Wilhems.

Ainsi, onze filles ont formé la compagnie Inftech dont le nom s’inspire de la technologie infinie. Elles sont, entre autres, Nelly Vencatachellum, Krishita Nardeosingh, Aditi Ramlogun, Anisha Awotur, Kreety Paddia, Bhavisha Gungadin, Hanna Khodabocus, Zahrah Koyratty, Urmi Gooly et Tania Etwah.

Avant de présenter leur idée finale, selon Shaira Tirbhon, des travaux de recherche ont été effectués. « Nous avons fait des recherches sur des problèmes actuels pour qu’on puisse trouver des solutions novatrices », souligne la jeune fille qui ajoute que la compagnie continuera à innover. « Nous sommes des jeunes très motivées, compréhensives et nous nous soutenons qu’importe la situation », dit-elle.

Ce qui a mené à la création de ce gilet fluorescent. « Ce gilet est innovant de par ce qu’il comporte : des voyants LED, des bandes fluorescentes, un système d’alarme, des batteries rechargeables, un tissu à 100% résistant à l’eau et des manches, un capuchon détachable permettant de l’utiliser en hiver comme en été », explique- t-elle.

Ce groupe de filles a été soutenu par leur mentor Neerah Beegadhur tout au long de leur projet. Ce projet, selon cette dernière, n’a pas surgi d’un coup. « Nos recherches nous ont montré que 37% de motocyclistes sont moins vulnérables à des accidents lorsqu’ils portent un gilet dont la visibilité est accrue ou des vêtements fluorescents », ditelle.

Expliquant les caractéristiques de Gilt, elle dira que les bandes fluorescentes et les voyants LED aideront à améliorer la visibilité, principalement le soir et lorsque le jour se lève. Quant à l’alarme, faitelle part, en cas de situation urgente, le motocycliste n’a qu’à appuyer dessus et pourra obtenir de l’aide. « Cette idée est venue lorsque nous avons réalisé que les accidents ne sont pas uniquement entre véhicules, mais aussi lorsqu’une personne ne peut pas trouver son chemin ou est en danger », dit-elle. Neerah Beegadhur poursuit que « le gilet contient des manches et le capuchon qui sont ajustables à travers un velcro ».

Le mentor ajoute que ces recherches ont aussi démontré que les vêtements fluorescents sont uniquement visibles à de courtes distances ou lorsque les phares des véhicules sont allumés et portent sur eux. « Nous pensons que Gilt sera beaucoup plus utile étant donné que les lumières LED sont plus visibles et plus claires lorsque la visibilité est faible », déclaret- elle. Utilisant un tissu qui résiste à l’eau, Neerah Beegadhur précise que le gilet peut également être porté par les enfants tout comme les femmes.

Dans le but de faire connaître ce gilet, les filles l’ont présenté dans des centres commerciaux. Ces gilets sont de couleur bleue, grise et turquoise. Ce gilet, selon elle, n’est pas uniquement destiné au marché mauricien mais également à l’étranger. Par ailleurs, dans leur élan de responsabilité sociale, les filles ont mené des campagnes de sensibilisation en matière de sécurité routière dans quelques écoles. « Nous croyons dans notre slogan qui dit “Safety brings you home” », conclut-elle.