Le bilan du nombre de morts sur nos routes depuis le début de cette année est le même que celui de l’an dernier à pareille époque avec une 87e victime à déplorer durant la matinée de vendredi. Ashley Appadoo, un habitant de Piton de 22 ans, est la plus récente victime d’accidents fatals. Il a été tué dans un accident survenu aux alentours de 11h20, vendredi, sur la route principale de Poudre-d’Or.
Le jeune homme, un officier affecté au poste de police de Montagne-Longue, était à moto lorsque celle-ci a été percutée par une voiture émergeant de la rue Forbach. Conduit d’urgence à l’hôpital du Nord, il y a été déclaré mort. Une autopsie pratiquée par le Dr Chamane, Police Medical Officer (PMO), a conclu qu’il avait succombé à une fracture du crâne. Par ailleurs, le conducteur de la voiture impliquée — un enseignant de 42 ans domicilié à Surinam — a été soumis à un alcootest qui s’est révélé négatif. Il a passé la nuit en détention policière avant sa comparution en Cour de Mapou, hier, sous une charge provisoire d’homicide involontaire. La famille de la victime, que Week-End a rencontrée le jour du drame, avait en état de choc. Atish Appadoo, le cousin d’Ashley, confie que cette perte subite est atroce pour leurs proches et l’est d’autant plus pour la mère du jeune homme, car celle-ci a enterré son mari il y a deux ans et perd, aujourd’hui, son unique enfant. Il ajoute que « j’étais à la maison lorsque j’ai reçu un appel m’annonçant sa mort. J’étais bouleversé, je ne savais plus quoi faire. On ne s’y attendait pas. Ashley ek moi nous ti pliss ki frère. Kouma li gagne enn ti problème de santé, tou voisin vinn rann li visite. Li ti telman bon, gentil ek ti touzour prêt pou rann servis ». Ashley Appadoo comptait deux ans au sein de la force policière. L’un de ses voisins se souvient de lui comme quelqu’un qui avait la passion du métier, ajoutant qu’être policier était son rêve d’enfant devenu réalité. « Il était dévoué à son travail et aimait partager ses expériences vécues au sein de la force », ajoute Atish Appadoo.
Deux autres victimes
Deux autres victimes sont à déplorer durant la semaine écoulée. Jeudi après-midi, un van avec à son bord des employés de Tuna Fishing circulait le long de la route principale de Constance, en direction de Poste-de-Flacq quand il a fait une sortie de route et terminé sa course contre un arbre. Le conducteur, Mohammud Choolun, un habitant de Flacq de 58 ans, et les six passagers qui se trouvaient dans le véhicul, ont tous été blessés et ont été conduits à l’hôpital de Flacq. Là les médecins ont constaté le décès du quinquagénaire, tandis que les autres passagers ont obtenu les premiers soins. Cinq d’entre eux ont été autorisés à rentrer chez eux, le sixième passager a été admis.
Le troisième mort sur nos routes — la plus jeune victime, cette semaine — est Kovalen Veerapen, un habitant de Stanley de 18 ans. Il était à moto aux alentours de 6h30, lundi, et est entré en collision avec un poids lourd qui s’était garé près d’une boutique à la rue Raymond-Rivet, à Mont-Roches. Son passager, âgé de 19 ans, a, pour sa part, subi de graves blessures et a été admis aux soins intensifs de l’hôpital Victoria, à Candos. D’après un habitant de la localité, « beaucoup d’accidents ont eu lieu dans les parages par le passé ». 
D’autre part, il revient que l’état de santé d’une fillette de 5 ans inspire de vives inquiétudes. Jeudi après-midi, elle a été percutée par une voiture sur la route principale de Piton pendant qu’elle traversait la route. Grièvement blessée, elle a été conduite à l’hôpital du Nord par les services de police et y est toujours admise.