La branche mauricienne de Disabled People International (DPI) a organisé une marche aujourd’hui pour sensibiliser le public sur les difficultés rencontrées par les personnes handicapées sur la route. L’accent a été mis sur le non-respect des stationnements qui leur sont réservés. DPI Mauritius invite les autorités à prendre des mesures appropriées pour faire respecter leurs droits. Un panneau portant le message « Si tu prends mon parking, prends aussi mon handicap » a été accroché à côté d’un de ces stationnements à Port-Louis.
Cette marche, organisée dans le cadre du mois de la sécurité routière, a bénéficié de la collaboration du ministère des Infrastructures publiques et de la municipalité de Port-Louis. Les personnes souffrant d’un handicap font souvent face à un manque de civisme et de respect de leurs droits sur la route, déplore DPI Mauritius. D’où l’idée d’axer la marche d’aujourd’hui sur le non-respect des parkings réservés aux handicapés. « À Maurice, nous avons beaucoup de difficultés pour avoir accès à certains services. Même quand on nous donne un parking, les gens ne respectent pas cela », déplore Nalini Ramasamy, secrétaire de DPI Mauritius.
Les participants à la marche se sont justement rendus à un de ces stationnements, près du bâtiment Emmanuel Anquetil, ce matin et, justement, il était occupé par une voiture ne détenant pas de « pass » prévu à cet effet. Ils ont accroché un panneau où l’on peut lire : « Si tu prends mon parking, prends aussi mon handicap. » L’espace de stationnement a également été peint en bleu. DPI Mauritius a fait une demande aux autorités pour que ce panneau soit accroché partout où il y a des parkings réservés pour handicapés et que celui-ci soit peint en bleu. « Nous avons également des militants munis d’autocollants un peu partout à travers l’île et qui les placeront sur les voitures qui ne sont pas censées se trouver sur ces emplacements », indique Nalini Ramasamy.
Danielle Wong, présidente de DPI Mauritius, souhaite que cet événement contribue à sensibiliser les Mauriciens sur les difficultés rencontrées par les personnes handicapées sur la route. « Nous voulons que les personnes respectent ces stationnements prévus pour les handicapés. Il est aussi dommage que, souvent, ces parkings se trouvent dans endroits peu accessibles, comme les canaux. »
DPI Mauritius dit avoir bénéficié d’une oreille attentive du ministère des Infrastructures publiques et souhaite que les mesures appropriées soient prises pour améliorer l’accessibilité. « On ne naît pas tous handicapés. Certains le sont devenus après un accident. Cela peut arriver à n’importe qui d’entre nous. »