La Commission de l’Union européenne enverra bientôt quatre experts à Maurice pour conseiller le gouvernement sur de nouvelles procédures d’évaluation médicale des chauffeurs. C’est la réponse donnée par le Premier ministre par intérim, Rashid Beebeejaun, à une question du Dr Satish Boolell. Par ailleurs, concernant l’accident de Sorèze, l’enquête est toujours en cours. La police attend le certificat médical des blessés en vue d’une reconstitution des faits.
Le Dr Satish Boolell a demandé quelles sont les dispositions prises pour s’assurer que les chauffeurs de transports publics et de poids lourds, en particulier, soient en bonne santé. Il intervenait à la suite d’une question de Mahen Jhugroo, qui voulait savoir où en était l’enquête sur l’accident de Sorèze.
Dans sa réponse, le Premier ministre par intérim devait laisser entendre qu’il y a plusieurs mesures déjà en cours, mais qui seront bientôt revues, avec l’aide de la commission de l’Union européenne. Quatre experts seront bientôt dépêchés à Maurice pour conseiller le gouvernement sur de nouvelles procédures d’évaluation médicale pour les chauffeurs.
Plus tôt, le député MSM, Mahen Jhugroo, voulait savoir où en était l’enquête sur l’accident de Sorèze. À cela, le Premier ministre par intérim, Rashid Beebeejaun, a répondu qu’elle est toujours en cours, le receveur étant toujours en traitement, il n’a pu être interrogé jusqu’ici. Par ailleurs, la police est également en attente d’un certificat médical des blessés de l’accident pour savoir si elle peut procéder à une reconstitution des faits.
À une question supplémentaire de Steve Obeegadoo qui voulait savoir si les ingénieurs indiens ont déjà remis leur rapport au Premier ministre, Rashid Beebeejaun a répondu par l’affirmative. Toutefois, il devait laisser entendre que c’est au Premier ministre de décider quand il va le rendre public.
Le député Reza Uteem devait demander si le General Manager et les mécaniciens de la CNT ont été interrogés par la police dans cette affaire. À cela Rashid Beebeejaun devait tout simplement répondre qu’il laisse le soin à la police de mener son enquête.
Veda Baloomoody devait, lui, faire ressortir, que lorsqu’il y a des accidents fatals, les propriétaires des véhicules sont souvent interrogés « under warning ». Il a demandé pourquoi ce n’est le cas pour la CNT. Une fois de plus, le Rashid Beebeejaun a répondu qu’il faut laisser la police faire son travail.
Le leader de l’opposition, Alan Ganoo, devait, lui, faire remarquer que dans le cas des inondations du 31 mars, le rapport des experts singapouriens a tout de suite été rendu public. « Pourquoi n’est-ce pas le cas pour l’accident ? », a-t-il ajouté. Le Premier ministre par intérim a alors laissé entendre qu’il y avait d’autres enquêtes en cours et qu’il ne faut pas les influencer.