Transway a lancé officiellement hier à Bagatelle le service Bobbus pour la sécurité de voyageurs se rendant à un anniversaire, un mariage, des fiançailles, des sorties en boîte ou des soirées bien arrosées. Les trois autobus climatisés faisant partie d’une flotte de 25 véhicules seront opérationnels de 17 h à 6 h le lendemain matin sept jours sur sept. Les voyageurs voulant faire la fête n’auront pas de soucis à se faire car les autobus les prendront chez eux et les reconduiront à domicile aussitôt la fête terminée.
Madan Rao Ittoo, le directeur de la MRI Transport Ltd, a annoncé à la presse hier que trois autobus de 15, 33 et 56 places respectivement seront mis à la disposition du public. Les autobus se sont dotés de téléviseurs, de sacs en plastique et de bouteilles d’eau. Un système GPS permettra aux opérateurs mieux gérer le trajet des autobus. C’est un service personnalisé où la sécurité est garantie avec un chauffeur expérimenté et les voyageurs n’auront pas de soucis à se faire lors des soirées, a déclaré Madan Rao Ittoo. Le service est disponible 24 heures sur 24 et les tarifs débutent à Rs 4 000 pour les bus de 15 places et vont jusqu’à Rs 12 000 pour les bus de 56 places.
Jean Pierre Nanette, le responsable de la communication, a déclaré qu’avec l’introduction du permis à points, les conducteurs devront continuer à vivre et pouvoir sortir en groupe et en famille. Le service de Transway, dit-il, évitera au conducteur de se sacrifier pour conduire en ne consommant pas d’alcool. Des facilités seront également mises à la disposition des handicapés dans un proche avenir. Ce service est calqué sur le modèle King Ferry en Angleterre.
Ben Buntipilly, le conseiller spécial au Prime Ministers Office en matière de sécurité routière, a déclaré qu’il était grand temps d’agir et devait saluer cette initiative de Transway : « Il fallait trouver une solution à ce problème de boire et conduire et cette initiative mérite d’être saluée. » Dans le cadre de la décennie décrétée par les Nations unies pour la sécurité routière, dit Ben Buntipilly, « il ne faut pas sell safety but share safety ».
Ben Buntipilly a rappelé que le permis à points deviendra une réalité très prochainement. À propos des critiques du Front commun permis à points, à l’effet que les infrastructures ne sont pas adaptées à l’application de cette mesure, il s’est demandé s’il faut « des modifications pour le port de la ceinture de sécurité et l’utilisation du portable au volant. Faut-il attendre qu’il y ait 150 morts sur nos routes pour appliquer le permis à point ? » Le gouvernement, dit-il, apportera quelques modifications s’agissant des feux arrières. Concernant le port de la ceinture de sécurité sur le siège arrière d’un véhicule, Ben Buntipilly a annoncé qu’une voiture fera une démonstration des secousses subies lorsqu’un véhicule effectue plusieurs tonneaux lors d’un accident. Cette “voiture tonneau” sera visible à la fin de ce mois. La sécurité routière est l’affaire de tous, a conclu Ben Buntipilly.