La compagnie Vivo Energy Mauritius a lancé mercredi sa campagne “Cité Zen”. Son objectif est de sensibiliser les jeunes à la sécurité routière. Cette action bénéficie de l’étroite collaboration du ministère de l’Éducation et du soutien de la Special Road Safety Unit du Prime Minister’s Office.
Le lancement de “Cité Zen” a eu lieu mercredi en présence du ministre de l’Éducation Vasant Bunwaree, du Managing Director de Vivo Energy Mauritius Limited Kiran Juwaheer, Managing Director de Vivo Energy Mauritius Limited, du conseiller spécial du Premier ministre sur la sécurité routière Ben Buntipilly et des responsables du CSR Committee. Cette campagne s’inscrit dans le cadre du programme de responsabilité sociale de la compagnie.
“Cité Zen” se décline en un concours d’affiches destiné aux écoles primaires et un concours de rédaction pour les collèges sur le thème de la sécurité routière. Ces activités permettront aux jeunes de réfléchir, entre autres, sur leurs comportements en tant qu’usagers de la route. 25 affiches seront sélectionnées par un jury pour constituer une réserve commune de supports de communication. S’agissant du concours de rédaction, dix idées seront choisies par le jury. Les internautes désigneront ensuite les cinq meilleures rédactions. Les gagnants auront la chance de développer leurs projets en les adaptant à l’écran selon la technique d’animation 3D.
« L’activité de Vivo Energy Mauritius Limited, en tant que distributeur de produits pétroliers, est intimement liée au transport et à la circulation routière. Il nous semble tout à fait naturel de nous activer dans le domaine de la sécurité routière pour apporter notre pierre à l’édifice et ainsi participer à devenir des vecteurs de changements réels et positifs liés d’une façon directe et indirecte à nos activités de base », a soutenu mercredi Kiran Juwaheer.
Les jeunes, a expliqué le Managing Director Vivo Energy Mauritius Limited, constituent un groupe d’âge jugé récepteur idéal des messages préventifs. « Non seulement s’approprient-ils plus facilement la nécessité de changer de comportement et d’attitude, ils sont aussi plus à même de la transmettre à leur entourage, notamment leurs aînés. D’où notre vision de nous engager dans une démarche d’éducation. »
De son côté, le ministre de l’Éducation a saisi l’occasion pour lancer la « Déclaration de la jeunesse pour la sécurité routière » en guise d’ouverture à des mobilisations ponctuelles destinées à toucher l’ensemble des usagers de la route. Cette déclaration vise à recueillir plus de 25 000 signatures à travers le site officiel www.citezen.mu.