Des mesures urgentes et draconiennes seront prises par le ministère des Infrastructures publiques et la police pour assurer la sécurité routière et sévir contre ceux mettant en péril la vie d’autrui. C’est ce qui ressort d’une réunion présidée hier par le Premier ministre par intérim Xavier-Luc Duval, et à laquelle participaient le vice-Premier ministre Showkutally Soodhun, le ministre des Infrastructures publiques Nando Bodha et le commissaire de police Mario Nobin.
Il ressort de cette réunion que les forces policières sont mobilisées et appliqueront une politique de “zéro tolérance”. Selon un communiqué diffusé par le bureau du Premier ministre, Xavier-Luc Duval a transmis sa plus profonde sympathie aux familles ayant perdu des proches dans des accidents. « Les routes ont fait trop de victimes cette année », a-t-il fait comprendre.
D’autre part, les enquêtes policières dans les deux derniers cas de hit and run, qui ont fait trois victimes, ont permis d’appréhender les conducteurs coupables. Dans le cas de l’accident de Forbach, où Arvind Shamloll, 32 ans, et son épouse, Manisha, 23 ans, ont été tués sur le coup samedi, le second conducteur, le DJ Barlène Mardaymootoo, qui était au volant de la Honda, a reconnu les faits. Il a comparu devant le tribunal de Pamplemousses et été reconduit en cellule policière. La reconstitution de ce rallye fatal avec la BMW de Matthieu Coret sur l’autoroute du Nord est annoncée pour demain.
Dans le cas de hit and run de Gentilly, Moka, un ancien policier, Atmaram Appadoo, a été appréhendé. Il est accusé d’homicide par imprudence pour avoir renversé mortellement Indrawtee Lutchmun, âgée de 81 ans, qui se rendait à son rendez-vous à l’hôpital.