Des officiers du Passport and Immigration Office (PIO) ont monté une opération crackdown, sous la supervision du surintendant Narendrakumar Boodhram, dans divers endroits de l’île aux petites heures ce matin pour traquer des étrangers en situation irrégulière à Maurice. Ils ont finalement mis la main sur 14 ressortissants bangladais à Montagne-Longue, Notre-Dame, Terre-Rouge et Port-Louis. Les visas des 14 Bangladais ont expiré, dont quatre depuis 2011, mais ceux-ci continuaient à travailler au noir. D’ailleurs, le PIO a appréhendé un Bangladais qui avait monté sa propre entreprise et faisait travailler ses compatriotes en situation illégale dans l’île. Les 14 suspects ont été emmenés au bureau du PIO, à Port-Louis, pour les procédures et seront traduits dans le courant de la journée au tribunal de Port-Louis, où une accusation provisoire d’“Illegal stay” sera logée contre eux. Par la suite, les autorités comptent les rapatrier dans leur pays bientôt.
Depuis le début de l’année, le PIO a mené plusieurs opérations pour traquer des étrangers en situation illégale dans l’île. Outre des Bangladais, des Africains ont également été arrêtés cette année. Ces derniers se font bien souvent passer pour des étudiants et disparaissent par la suite dans la nature. Le PIO se concentre sur certains secteurs en particulier, dont le nord du pays et des régions des Plaines-Wilhems, lieux où ces étrangers ont l’habitude de séjourner.