L’après-midi interculturel organisé par Selex et l’Organisation for Diaspora Initiatives a eu lieu samedi au complexe municipal Marie Marot à Quatre Bornes. Une occasion pour célébrer la diaspora mauricienne. Dans son intervention, le vice-Premier ministre et ministre des Finances a souligné que « la force du pays réside dans la diversité de la nation mauricienne ».
La culture mauricienne a été célébrée en vue de rappeler aux invités l’importance du partage des cultures ainsi que la reconnaissance de cette diaspora qui compose la nation arc-en-ciel. Parmi le parterre d’invités, l’ancien ministre de l’Éducation Cadress Pillay, l’adjoint du haut-comissaire de l’Inde Prashant Pise, le haut-commissaire du Pakistan Muhammad Siddique, la maire de Quatre-Bornes Arianne Oxenham, le lord-maire Mahmad Khodabaccus, le ministre des Arts et de la Culture Mookeshwur Choonee et le v.-PM et ministre des Finances Xavier-Luc Duval. 
Les invités ont eu l’opportunité de découvrir des plats composant la culture mauricienne et d’apprécier un spectacle culturel haut en couleurs. Parmi les diverses cuisines mauriciennes, les membres du public – habillés selon leur culture – ont eu l’occasion de goûter des plats tels l’Ariselu, le Chana Puri, les Crêpes Salée, les croquettes de fromage, le Hakien, le pudding de vermicelle, l’Idli, la Kanawla, le torpon. 
La cérémonie a débuté avec l’orchestre de Gérard Télot. S’en est suivie la cérémonie protocolaire pour finalement terminer avec des danses de plusieurs groupes musicaux de l’île. L’occasion pour certains de découvrir certaines chorégraphies tels le Peacock Dance, le Bengali Folk Dance, les chansons en marathi, en chinois.
Chit Dukira, organisateur et membre de Selex et de l’Organisation for Diaspora Initiatives (ODI), a rappelé l’objectif de ces deux organismes : « Réunir toutes les diasporas sur une seule plateforme et proposer à la nation mauricienne diverses activités ». « Maurice est une société unique où toutes les diasporas se côtoient », a-t-il lancé. Muhammad Siddique a quant à lui qualifié l’île Maurice comme un exemple de tolérance.
Si le ministre des Arts et de la Culture a rappelé les efforts du gouvernement de prôner la multiculturalité, notamment à travers la grille de programmation de la Mauritius Broadcasting Corportation, le v.PM et ministre des Finances a pour sa part salué l’initiative de Selex. Xavier-Luc Duval constate que la culture mauricienne est rarement célébrée « alors que c’est l’élément qui unit toute la nation ». « C’est la diversité qui fait notre force », a-t-il soutenu. Et de renchérir : « Bizin tou sort kalite dimoun pou fer succes enn entreprise. Se koumsa ki fonksyonn egalman enn pei. Se koumsa osi, avek la fors nu diversite kiltirel ki pei pou kapav sorti dan criz ekonomik. » 
Poursuivant sur la crise économique, le leader du PMXD a sollicité le soutien et la solidarité de la nation mauricienne. Xavier-Luc Duval a aussi commenté l’actualité politique du pays. Pour lui, « bisin kone kot politique komanse ek kot politique arete ». Il a également fait appel à une opposition « patriotique ».