« Les investisseurs étrangers ont été à la base de 42% des transactions boursières à Maurice en 2013. » C’est ce qu’a indiqué Neeraj Umanee, manager de l’Anglo Mauritius Stockbrokers, société de bourse, lors d’une session de formation à l’intention des représentants des équipes participant à l’édition 2014 du SEM Young Investor Award. Cette compétition est ouverte aux élèves de Lower VI des institutions secondaires de l’île.
Neeraj Umanee a observé, lors de son exposé, qu’après une très bonne reprise en 2013 suivant les années difficiles de 2011 et 2012, l’indice du marché officiel de la bourse, le Semdex, s’est replié de nouveau en ce début de 2014, mais que la baisse est relativement inférieure à celles des places boursières des pays développés (États-Unis, Royaume-Uni, Allemagne). Le manager de l’Anglo Mauritius Stockbrokers est d’avis que le secteur bancaire, « qui a su faire preuve de résilience grâce à la structure solide des banques mauriciennes », devrait continuer sa croissance cette année. Il a estimé que, dans le cas du secteur de la construction, une légère décroissance de 2 à 3% est attendue en 2014 après le ralentissement important qu’il a connu en 2013. « Ce secteur d’activité a dû revoir son modèle pour s’adapter au pouvoir d’achat des Mauriciens en ajustant ses prix », a-t-il précisé.
Parlant du secteur de l’hôtellerie, il a laissé entendre qu’il pourrait connaître « des hauts et des bas » en 2014. « Malgré une hausse dans les arrivées touristiques, on note toujours une baisse de recettes. Le nombre de touristes européens, qui sont les plus gros dépensiers par nuit, est en déclin, et le surplus de chambres disponibles contribue à mettre la pression sur les prix de ventes », a souligné Neeraj Umanee.
Les étudiants de Lower VI présents lors de cette présentation ont pu bénéficier des conseils de Neeraj Umanee pour investir de manière stratégique dans des secteurs clés sur le marché local. « Cet atelier annuel avec les élèves du secondaire a pour but de démystifier les activités de la bourse, d’encourager une culture d’épargne et de rehausser le niveau d’éducation financière des jeunes investisseurs. Il cadre avec la politique d’accompagnement de Maurice pour la réalisation de son objectif de transformation en un centre financier de premier plan dans les prochaines années. Au niveau de l’Anglo-Mauritius Stockbrokers et du groupe Swan en général, nous avons toujours cru dans le potentiel de la jeune génération. Il est de notre devoir de l’accompagner et de l’aider à se professionnaliser, ce qui passe par la formation », a soutenu le responsable de la société de bourse.
Pendant près d’une heure les participants ont ainsi été sensibilisés, entre autres, sur la terminologie utilisée dans le domaine boursier, tout en pouvant analyser les tendances du marché local. Notons que chaque équipe dispose d’une somme fictive de Rs 100 000 à investir et à faire fructifier pendant les trois mois que dure le concours. Celui-ci démarre le 1er avril prochain.