La roupie mauricienne s’est encore dépréciée, le mois dernier, vis-à-vis d’un panier de devises des principaux partenaires commerciaux du pays. Comme cela a été le cas pour les mois précédents, cette dépréciation a été très faible.
Selon la Banque de Maurice, le Mauritius Exchange Rate Index (MERI), qui est une mesure de l’évolution de la roupie par rapport aux monnaies des plus importants partenaires commerciaux, est passé de 94,425 points en juillet 2014 à 94,508 points en août 2014, une hausse de l’indice étant synonyme de dépréciation. En décembre 2013, l’indice s’établissait à 94,263 points.
La banque centrale publie également un autre indice (MERI-2) qui reflète à la fois les changements dans les taux de change des devises en lesquelles nos échanges commerciaux mais également nos revenus touristiques sont libellés. Le MERI-2, selon la BoM, est passé de 94,152 points en juillet 2014 à 94,187 points en août 2014, poursuivant ainsi le mouvement à la hausse noté depuis avril dernier.
Cette légère dépréciation de la roupie s’expliquerait par le fléchissement de notre monnaie vis-à-vis du dollar (de Rs 30.9076 au 31 juillet 2014 à Rs 31.1643 au 29 août 2014), du rand sud-africain (de Rs 2.9214 à Rs 2.9595) et du dollar australien (de Rs 28.9119 à Rs 29.2694), entre autres. Par contre, la roupie s’est renchérie vis-à-vis de l’euro (de Rs 41.3019 à Rs 41.0527) et de la livre sterling (de Rs 52.1697 à Rs 51.6263) pendant la même période.
On s’attend à ce que l’euro continue de fléchir dans le sillage de la décision prise cette semaine par la Banque centrale européenne de réduire le taux de refinancement de 10 points de base pour le ramener à 0,05 % alors que le deposit facility rate a été réduit de moitié à 0,10 %. Du côté britannique, la Bank of England a laissé ses taux inchangés alors qu’aux États-Unis, on attendait les nouveaux chiffres concernant la création d’emploi pour savoir comment le marché va réagir.
Par ailleurs, la BoM annonce une hausse des réserves brutes internationales du pays, celles-ci passant de Rs 122,8 milliards en juillet 2014 à Rs 125 milliards en août 2014. En août 2013, le niveau des réserves se situait à Rs 100,7 milliards. Cette croissance est due en grande partie à la progression des réserves brutes de la BoM : de Rs 99,1 milliards en août 2013 à Rs 121 milliards en juillet 2014 puis à Rs 123,2 milliards le mois suivant.