L’Association mauricienne d’Athlétisme (AMA) est la meilleure fédération sportive de 2009 à ce jour selon un rapport commandité par le ministère de la Jeunesse et des Sports. Un rapport qui prend uniquement en compte le nombre de médailles obtenues lors des compétitions régionales, continentales et internationales. Dans ce classement donc, l’AMA arrive largement en tête avec un total de 73 médailles devant la Fédération mauricienne de Natation (53 médailles) et l’Association mauricienne de Badminton (47 médailles). En revanche, l’Association mauricienne de Boxe (AMB) qui a très souvent fait honneur au pays lors des compétitions continentales et inter-continentales, est cinquième avec un total de 36 médailles. Il est aussi bon de souligner qu’en quatre ans, l’athlétisme a su justifier la confiance placée  en lui par l’État avec un soutien de près de Rs 24M.
C’est donc l’AMA qui arrive en tête au classement des médailles au cours de ces quatre dernières années. Au total, cette fédération a obtenu 73 médailles dont 15 en or. Une performance qui lui a également permis de finir en tête du classement des fédérations ayant obtenu le plus grand nombre de médailles d’or devant le kick-boxing (11 or) et la boxe et la natation (10 médailles d’or chacune). Selon l’analyse du MJS, on constate aussi que l’athlétisme a été surtout très performant sur le plan régional avec un total de 44 médailles dont 11 en or, toutes obtenues lors des Jeux des Îles de l’océan Indien de 2011 aux Seychelles.
L’AMA domine du reste ce classement régional ( Sports individuels et  collectifs combinés) devant la FMN dont les nageurs auront décroché 42 médailles dont 10 en or, alors que les haltérophiles ont eux obtenu 29 médailles dont 4 en or sur le plan régional toujours. Pour en revenir à l’AMA, elle s’est distinguée avec 25 médailles dont 2 en or au niveau africain, alors qu’au niveau inter-continental, elle compte 4 médailles dont une en or. Une performance qui nous fait surtout penser à la fameuse structure pyramidale avec une base élargie pour arriver ensuite à une élite comprenant les meilleurs athlètes.
Si l’AMA a été la meilleure fédération au classement général et également au niveau régional, en revanche, on constate, selon les chiffres du MJS toujours, que c’est l’AMB, troisième au général, qui a été la fédération la plus performante avec un total de 42 médailles dont 5 en or. En revanche, cette fédération a été bien moins performante au niveau régional avec un total de 5 médailles seulement dont 3 en or.
Kick-boxing, meilleur sur le plan mondial
Au niveau intercontinental, ce sont les boxeurs de l’AMB qui sont largement en tête avec 11 médailles dont une en or, alors qu’au niveau africain, ils ont obtenu 15 médailles dont 7 en or. On se souviendra du reste de ce fameux triplé en or réalisé lors des Championnats d’Afrique de 2011, puis aux Jeux d’Afrique de Maputo (Mozambique) lors de la même année. En revanche, au niveau régional, les boxeurs ont décroché 10 médailles dont 2 or.
Sur le plan mondial, ce sont les tireurs de la Fédération mauricienne de Kick-Boxing et des Disciplines Assimilées qui arrivent nettement en tête avec 9 médailles dont quatre en or au cours de ces quatre dernières années. Cette fédération qui est classée septième au général – mais deuxième en terme de médailles d’or obtenues – avec 12 médailles au niveau africain dont quatre en or, est considérée comme la meilleure au niveau mondial en matière de sport de combat devant la Fédération mauricienne de Boxe Française avec une médaille seulement. Dans cette catégorie, on se souvient  surtout des médailles d’or des tireurs Fabrice Bauluck, James Agathe et Facson Perrine à la Coupe du monde de la WAKO (World Association of Kick-Boxing Organization) en Hongrie.
Investissement plus judicieux
Par ailleurs, le MJS a précisé que le but de ce rapport est surtout d’analyser les performances réalisées par les athlètes et les équipes lors des différentes compétitions à l’étranger de 2009 à 2012. Selon ce rapport toujours, d’autres facteurs pourront être considérés à l’avenir comme les structures techniques en place, le niveau administratif, les conflits internes et le respect du calendrier. Cela un peu à l’image du Week-End Hit Parade des Fédérations, réalisé chaque année par notre rédaction sportive pour déterminer la fédération sportive la plus performante et la plus complète en terme d’accomplissement.
En somme, le MJS a tenu à établir ce rapport, dont les retombées pourraient être utilisées lors de l’attribution du budget de fonctionnement aux fédérations pour la prochaine année financière. On peut également lire que le résultat de cette analyse pourrait servir à un investissement plus judicieux de l’argent du contribuable, afin d’optimiser les chances d’avoir de meilleurs résultats lors des compétitions internationales.
Soulignons par ailleurs que les compétitions prises en compte dans ce rapport s’établissent comme suit: Jeux des Îles de l’océan Indien de 2011, Championnats d’Afrique (2009-2011), Jeux d’Afrique de 2011 et ceux des Jeunes de 2010, Jeux de la Francophonie de 2009, Jeux du Commonwealth de 2010 et ceux des Jeunes de 2011, les Championnats du monde (2009-2011) et les Jeux olympiques des Jeunes de 2010 et les Jeux olympiques de 2008, l’unique compétition prise en considération pour 2008.