Statistics Mauritius a maintenu à 8 % son estimation du taux de chômage pour cette année avec un total d’environ 47 100 sans emploi. En 2011, le taux de chômage s’était élevé à 7,8 %, les sans-emplois étant au nombre de 46 100.
Selon le relevé de Statistics Mauritius publié ce matin, les emplois totaux dans le pays augmenteraient d’environ 3 000 en 2012 pour s’élever à 539 700 alors qu’au niveau des chômeurs, le nombre subirait une hausse de l’ordre de 1 000. À la fin du troisième trimestre de 2012, la main-d’oeuvre totale du pays se chiffrait à 596 400, soit une progression de 12 700 sur une année. Le nombre de personnes en emploi est passé de 537 800 au troisième trimestre 2011 à 549 300 au troisième trimestre 2012, avec pour résultat une augmentation des personnes au chômage (+1 200). Toutefois, souligne Statistics Mauritius, le taux de chômage est resté inchangé à 7,9 % sur les deux périodes en question.
Les données officielles indiquent que du 3e trimestre 2011 au 3e trimestre 2012, il y a eu une augmentation générale de 11 500 emplois mais ce sont les emplois masculins qui ont été créés en plus grand nombre (11 100). Pour ce qui est de l’accroissement du nombre de chômeurs, il est expliqué par un « an increase of 2,100 in the number of unemployed females and a decrease of 900 in unemployed males ». Le taux de chômage a progressé de 0,8 point de pourcentage chez les femmes pour atteindre 12,7 % alors que chez les hommes, une réduction de 0,4 point de pourcentage à 5 % a été notée.
Dans son analyse des données sur la situation du chômage, Statistics Mauritius observe que les 47 100 personnes sans emploi à la fin du troisième trimestre 2012 étaient réparties comme suit : 18 600 hommes et 28 500 femmes. Environ 20 500 chômeurs étaient âgés de moins de 25 ans et près de 55 % des sans-emplois étaient célibataires. S’agissant du niveau d’éducation des chômeurs, le rapport de Statistics Mauritius indique qu’environ 10 000 sans emplois (un sur cinq) ne possédaient pas le Certificate of Primary Education (CPE), et qu’un nombre additionnel de 12 300 n’avaient pas réussi aux examens de School Certificate.
« Around 34,000 (72 %) had been looking for work for up to one year and the remaining 13,100 (28 %) for more than one year », souligne le document officiel. Le relevé montre que deux tiers des chômeurs avaient déjà travaillé auparavant. Par ailleurs, un chômeur sur quatre se trouvait dans la tranche d’âge 16 à 24 ans. Il faut, en outre, noter que 10 % des sans emplois étaient des chefs de famille.