La semi-professionnalisation reste d’actualité mais les principaux concernés cherchent toujours la meilleure formule pour faire de ce projet gouvernemental une réalité. Une réunion consultative a eu lieu en ce sens mercredi dernier.
Les acteurs du football, à savoir la Mauritius Football Association (MFA), les clubs de Premier League ainsi que les anciens clubs, ont été conviés à une rencontre au ministère de la Jeunesse et des Sports (MJS). Le ministre Devanand Ritoo a brossé un tableau de l’état du football local et la nécessité de venir de l’avant avec un nouveau projet concernant la professionnalisation du football avec l’introduction d’une ligue semi-professionnelle.
Le Chef de cabinet du MJS, Dev Phokeer, a effectué une présentation de trois modèles pour cette ligue. Le modèle A repose sur une ligue semi-professionnelle séparée de la MFA. Quant au modèle B, il concerne une ligue opérant sous la tutelle de la MFA. En ce qui concerne le troisième modèle, ce sera une ligue séparée de la MFA mais qui repose sur la base private ownership, soit une firme privée investissant dans le club et devenant “propriétaire” du club. Le management du club sera ainsi professionnalisé. L’investisseur, selon Dev Phokeer, aura de ce fait les pleins pouvoirs sur le club.
Selon lui, la ligue sera aussi organisée comme une entité privée. Les clubs évoluant dans ladite ligue seront appelés à apporter leur contribution financière mais recevront éventuellement des bénéfices dépendant de leur part.
Il se trouve que d’autres réunions seront organisées avec des investisseurs potentiels pour aider à faire décoller ce projt. Le comité conjoint MJS-MFA se réunira prochainement pour peaufiner le projet.