Comme le veut la formule consacrée, les préparatifs vont bon train dans le cadre du séminaire des secrétaires généraux de l’ACNOA (Association des Comités Nationaux Olympiques d’Afrique) qui se tiendra à Maurice les 20 et 21 septembre. Selon le responsable de ce dossier, Vivian Gungaram, également secrétaire général du COM, quelque 90 personnes sont attendues à Maurice durant la 2e quinzaine de septembre, avec deux invités de marque. Nommément Piero Miro et Jérôme Poivey, respectivement directeur de la Solidarité Olympique et du département Institutional Relations and Governance du CIO respectivement. Puisque la présence du président du CIO, Jacques Rogg, durant ce séminaire est à mettre aux oubliettes. Comme annoncé par Week-End dans notre édition de la semaine dernière, la visite de Jérôme Poivey sera, somme toute, le point d’orgue de ce séminaire avec en toile de fond une rencontre confirmée avec le ministère des Sports, Devanand Ritoo, et un message assez sévère du CIO à l’égard du mouvement sportif africain sur la gestion du sport sur le continent.
«En effet, j’ai reçu une communication de la part du secrétaire général du Comité Olympique à propos d’une rencontre avec Jérôme Poivey. Je suis tout heureux d’avoir répondu positivement à cette demande et j’espère qu’elle sera à la fois constructive et instructive pour les deux parties. J’attends l’agenda de la réunion et pour ma part, je suis prêt pour toute discussion avec nos partenaires», a souligné à Week-End le ministre Devanand Ritoo. Ce dernier a eu une discussion assez rapide sur la question avec Vivian Gungaram mercredi dernier à Vacoas avant que ne commence la réunion avec les fédérations pour le bilan des Jeux Olympiques de Londres.
Une rencontre attendue
Une petite discussion pour confirmer la date du 19 septembre en début d’après-midi, soit quelques heures seulement après l’arrivée de Jérôme Poivey à Maurice. «Pour l’heure tout est calé pour cette rencontre et pas plus tard que ce matin (ndlr: hier), Jérôme Poivey cherche à obtenir les contacts du ministre», relève pour sa part le SG du COM. Autant dire que les trois parties concernées attendent avec une certaine impatience cette rencontre. «Je pense que la rencontre de Jérôme Poivey avec le ministre Ritoo ne peut que faire du bien au sport mauricien. Je dois préciser que le représentant du CIO ne vient pas pour mettre de l’ordre dans le sport mauricien. Il vient pour nous aider à trouver le juste équilibre entre notre loi et la Charte Olympique, comme il en a fait dans plusieurs pays d’Afrique. Cette rencontre devrait être très instructive», rappelle pour sa part le président du COM, Philippe Hao Thyn Voon.
En effet, cette visite de Jérôme Poivey sera fort instructive sur deux fronts. D’une part, on sera bien fixé sur les opinions du directeur du département Institutional Relations and Governance du CIO sur la situation à Maurice et d’autre part, celles du Château du Vidy sur la gestion du sport en Afrique. En effet, selon les bruits de couloirs, Lausanne ne serait pas totalement satisfait avec la gestion des certains comités olympiques sur le continent africain et pourrait le faire savoir sur un ton très diplomatique aux 52 secrétaires généraux — dont 50 ont déjà confirmé leur participation — de l’ACNOA.
Sochi 2014 arrive également
Outre les secrétaires généraux et le CIO, le comité olympique a aussi d’autres dossiers à gérer pour ce séminaire. Et si à ce jour, le programme de ces deux jours de discussions n’a pas encore été finalisé, la faute aux organisations liées à l’olympisme qui veulent être présentes à ce séminaire. Outre Nanjing 2014 (JO des Jeunes) et RIO 2016 (JO d’été) qui ont déjà été calé, il s’avère que l’équipe de Vivian Gungaram doit cette fois faire de la place aux représentants de la ville russe de Sochi qui organisera les Jeux Olympiques d’Hiver en 2014 et qui ont confirmé leur présence. «Il y a tout une foule de choses à mettre en place sur le plan organisationnel avant de finaliser le programme», explique le SG du COM.
Ce dernier a confirmé au passage que c’est bien le ministre Ritoo qui procédera à l’ouverture du séminaire le 20 septembre, comme le veut la tradition. Du reste, depuis la fin de la semaine écoulée, il y a eu des échanges entre le MJS et le COM sur cette question. Et  Devanand Ritoo se trouve déjà en présence de toutes les questions liées à cette rencontre des secrétaires généraux de l’ACNOA qui pourraient faire parties des éléments de son discours. Signe d’un dégel entre les deux institutions? (voir plus loin)
Une visite à Trianon
Par contre, l’ouverture annoncée du Musée Olympique de Trianon n’aura pas lieu comme prévu a indiqué pour sa part le président du COM. «Le fait que les travaux ne sont complétés qu’à 90% nous empêche donc de procéder à son inauguration comme nous le souhaitons. C’est un peu dommage, mais c’est assez serré comme temps et nous ne serons pas en mesure de tout mettre en place pour l’ouverture», regrette PHTV. Ce dernier soutient toutefois qu’une visite guidée sera programmée pour ceux présents pour constater de visu l’avancée des travaux.