C’est la première fois que Maurice accueille la tenue du Commonwealth Parliamentary Association (CPA) Post-Election Seminar. L’atelier, qui se déroule à l’hôtel Voilà Bagatelle jusqu’à jeudi, est destiné aux parlementaires afin de les sensibiliser sur leur rôle et l’importance de la démocratie au Parlement. À l’issue de la cérémonie d’ouverture, la Speaker, Maya Hanoomanjee – qui a par ailleurs été élue présidente de la CPA pour la région Afrique l’an dernier –, a souligné que, dans le cadre de l’implémentation de la diffusion en direct des séances parlementaires à la télévision, des améliorations de celles-ci, de même que la formation des parlementaires dans ce contexte, sont à l’agenda pour la réussite du projet. Aux parlementaires, elle a relevé la nécessité de « bien comprendre leur rôle ».
La CPA est une communauté internationale regroupant plus de 170 Parlements de pays du Commonwealth et quelque 17 000 parlementaires. Ces derniers sont appelés à travailler ensemble en vue de renforcer l’engagement du Commonwealth pour des normes les plus élevées de démocratie dans la manière de gouverner. Le séminaire reçoit la participation de huit experts étrangers.
Le secrétaire général de la CPA Akbar Khan n’ayant pu faire le déplacement, son message a été lu par son assistant secrétaire, Lucy Pickles. Dans son message, le secrétaire général a souligné l’importance des parlementaires d’être « accessibles, redevables et prompts à répondre aux appels de la société ». Il a aussi rappelé que « la CPA est là pour faire avancer la démocratie ».
Pour sa part, la Speaker et présidente de la CPA pour la région Afrique, Maya Hanoomanjee, a souligné que, durant ce séminaire, « opposition et gouvernement partagent le même but : celui de façonner l’avenir du Parlement ». Selon elle, ce séminaire post-électoral se déroule en principe après les élections générales afin d’aider les parlementaires à remplir leur devoir dans le meilleur intérêt de la démocratie. Un an est passé depuis les législatives, soutient-elle, et la tenue d’un tel événement a pu se réaliser. En tant que nouveaux élus, « les défis qui nous guettent sont nombreux », a déclaré Maya Hanoomanjee. Cette dernière a cité, entre autres, l’utilisation de la plateforme parlementaire pour défendre des causes, la participation aux débats publiques et la relation avec les médias. « Une compréhension claire de votre rôle est impérative », a-t-elle mis en avant aux parlementaires, et ce avant de souligner que tous ces défis feront l’objet de discussions lors du séminaire.
En effet, parmi les thèmes qui devaient être traités aujourd’hui, figuraient “The Evolution of Parliamentary Democracy and the Constitution of Mauritius”, “Institutional aspects of the Parliamentary System including the relationship between the Legislature, the Executive and the Judiciary” et “Parliament, democracy and civil society and the role of an MP”.
Maya Hanoomanjee a félicité la CPA pour « sa dévotion sans faille à poursuivre avec le rôle de l’association en se focalisant sur la coopération et la promotion de bonnes pratiques parlementaires, et ce depuis sa fondation, en 1911 ». Le séminaire est un des moyens, ajoute-t-elle, par lesquels la CPA remplit ses objectifs.
Interrogée à l’issue de la cérémonie d’ouverture, la Speaker a avancé que le séminaire est l’occasion de rappeler aux parlementaires, « surtout les nouveaux », « quelles sont les pratiques au sein d’un Parlement, comment agir au sein des comités parlementaires, comment renforcer la démocratie au Parlement, quel est le premier devoir d’un parlementaire et comment il agira pour le progrès du Parlement, mais aussi pour le progrès du pays en général ».
À noter que les deux premières sessions de ce matin ont été boycottées par le MMM, qui estime que la “resource person” et ancien parlementaire Ajay Daby « a été un très mauvais Speaker ». Le MMM était représenté ce matin par Veda Baloomoody, Reza Uteem et Adil Ameer Meea. Ces deux sessions en question avaient pour thème “The Evolution of Parliamentary Democracy and the Constitution of Mauritius” et “Institutional aspects of the Parliamentary system including the relationship between the Legislature, the Executive and the Judiciary”.