L’impact d’un système de notation des compagnies dans des marchés émergents et son importance pour le secteur des services financiers dont celui de l’assurance à Maurice ont été soulignés récemment lors d’un forum organisé par l’Insurance Institute de Mauritius (IIM). Ce dernier avait fait appel à AM Best, une société étrangère comptant plusieurs années d’expérience dans la notation des sociétés d’assurance, pour sensibiliser les opérateurs économiques locaux aux exigences et retombées positives d’un système de notation.
Ce forum, qui s’est déroulé à l’hôtel Le Labourdonnais, a été marqué par une intervention de P. K. Kuriachen, Chief Executive par intérim de la Financial Services Commission, le régulateur du secteur des services financiers non bancaires. Celui-ci a laissé entendre que la présence d’agences de notation à Maurice jouera un rôle important dans le développement d’un marché obligataire pour les entreprises qui n’a pas encore pris son envol. Il fait observer, cependant, que pour donner un coup de pouce au développement des services de notation, la FSC a octroyé une première licence à Care Ratings Africa en mai 2015.
P. K. Kuriachen a encouragé les sociétés émettrices d’obligations à rechercher la notation d’agences spécialisées en la matière, surtout celles opérant dans des pays où le cadre régulatoire régissant le marché des capitaux est solide et qui sont signataires du Multilateral Memorandum of Understanding (Mou) de l’International Orgsanisation of Securities Commission (IOSCO), l’organisation internationale regroupant les régulateurs des marchés de capitaux. Le CEO par intérim de la FSC a annoncé qu’il y a des compagnies d’assurances à Maurice qui utilisent les notations pour calculer les besoins de base en capital, cela en fonction des primes que ces compagnies doivent céder à des sociétés de réassurance.
C’est le CEO d’AM Best pour la région Europe/Moyen Orient/Afrique, le Dr Roger Sellek, qui a animé le forum, axant son intervention sur, entre autres, l’importance de la notation dans les marchés sophistiqués et émergents, l’impact d’un tel système sur le développement à long terme du marché, l’élaboration des notes portant sur la solidité financière des sociétés et les risques dans les pays respectifs, ainsi que sur l’utilisation de leur notation par les sociétés d’assurance ou de réassurance. Le Dr Sellek a soutenu que la notation est bénéfique, d’une part, aux clients d’une société d’assurance car elle lui permet d’identifier les compagnies les plus fiables et, d’autre part, aux sociétés de réassurance dans leur choix et les capacités de leurs clients (les compagnies d’assurances).
Le Dr Sellek a eu durant son séjour une session de travail avec la direction de la FSC. Sa société, AM Best, a été créée en 1989 avec pour mission d’évaluer la stabilité financière des assureurs et de l’industrie de l’assurance en général. Opérant des bureaux aux États-Unis, à Londres, Hong Kong, Dubaï, Mexico City et Singapour, AM Best compte parmi les plus vieilles sociétés à se spécialiser dans la notation du secteur de l’assurance. À ce jour, elle a émis des notations pour plus de 3 500 entreprises de différents secteurs d’activité implantées dans quelque 80 pays. Selon l’IIM, « les notations d’AM Best sont reconnues comme un indicateur de base pour évaluer la solidité financière d’une société ainsi que la qualité de ses engagements. »
Avant de se joindre à AM Best, le Dr Sellek agissait comme directeur commercial de Lloyd’s à Londres pendant six ans. Il avait la responsabilité de la division des relations d’affaires avec les investisseurs, les courtiers, les agences de notation et la communauté d’analystes financiers.