L’Université du Troisième Âge (U3A), fondée par le Pr Pierre Vallas, de l’Université de Toulouse, en 1973, et qui compte des branches partout dans le monde dont une à Maurice depuis 2013, a désormais sa première université internationale U3A.
L’inauguration de la Tianma Vellas Internationale U3A a été faite le 12 août dernier à Yantai, en Chine. L’établissement, qui prévoit des échanges avec d’autres U3A à travers le monde, se veut un pont culturel entre la Chine et le monde. En Chine, sept millions de seniors suivent des cours dans les diverses U3A du pays.
À peine son inauguration faite, l’Université internationale U3A a reçu quelque 200 inscriptions, particulièrement des femmes qui suivent déjà des cours de musique, de chant, de danse, d’histoire, de culture, de peinture et de calligraphie. Des cours d’oenologie et de gastronomie y seront bientôt donnés alors que les membres pourront bénéficier de séjours sur des thèmes précis à travers des échanges avec d’autres U3A dans le monde.
Fondées par le Pr Pierre Vellas, les U3A à travers le monde regroupent des millions de personnes à la retraite qui viennent y suivre une panoplie de cours. En Chine, les habitants sont réputés pour demeurer très actifs à la retraite, soit en suivant des cours soit en se faisant touristes. Le nombre de Chinois à la retraite est estimé à quelque 200 millions et le chiffre devrait doubler en 20 ans. La première U3A en Chine a été fondée il y a trente ans à Shandong.
Cette première université internationale U3A à Yantai est censée servir de pont culturel entre la Chine et le monde. Le Pr Armoogum Parsuramen, fondateur de l’U3A à Maurice et membre du Conseil de l’Association Internationale des Universités du troisième âge (IAUTA), a participé à l’inauguration. L’U3A est présente dans 43 pays. Selon un communiqué, l’ouverture de cette université internationale U3A « est un projet innovateur et créatif et est promise à un grand développement et est très positive pour Yantai, pour la Chine mais aussi pour le monde. Ces universités répondent à un vrai besoin des seniors ».