Le Directeur des Poursuites publiques, pas satisfait de la sentence qui a été infligée à Avinash Ramgotee, trouvé coupable du double assassinat des belles-soeurs Jhurry perpétré chez elles le 5 janvier 2006, a décidé de faire appel. Il demande que la peine maximale selon la loi qui était en vigueur à l’époque où le double meurtre avait été commis, c’est-à-dire 45 ans de prison, soit appliquée.
Rappelons qu’un premier appel a été logé dans cette affaire. En effet, l’accusé en a logé un, dans lequel il conteste le verdict du jury. Acceptant cette démarche, la cour suprême a commis d’office Mes Siv Potayya, qui avait défendu l’accusé devant la Cour d’assises, et Narendra Appa Jala, Senior Attorney, pour assurer une assistance légale à l’appelant.
Rappelons que ce procès a duré trois semaines. À la suite des audiences tenues quotidiennement, Avinash Ramgotee, ancien étudiant de l’Université de Maurice, a été trouvé coupable d’avoir assassiné Indira et Asha Jhurry dans la soirée du 5 janvier 2006 à leur domicile à Bharuth Road, Lallmatie.
C’est après trois heures de délibération que les membres du jury ont tranché. À huit voix contre une, ils ont prononcé un verdict de culpabilité.
Avinash Ramgotee était accusé de murder. Après que les jurés eurent fait connaître leur verdict, le Presiding Judge, Benjamin Marie-Joseph, s’est retiré pendant une heure pour la sentence. L’ex-étudiant, âgé de 30 ans, a été condamné à 37 ans de prison. Dans son jugement, le juge a souligné que « there has been willingful taking of lives and absence of repentance ». Rappelons que le Dr Satish Boolell, qui avait procédé à l’autopsie des cadavres, alors qu’il était le Chief Medical Police Officer, avait dénombré à plusieurs dizaines le nombre de coups d’arme tranchante infligés à chacune des victimes.