Les automobilistes et passagers circulant à Rose-Hill, plus précisément dans les environs de la Place Margéot, sont obligés de changer leurs habitudes quotidiennes. En cause : les nouvelles déviations mises en place dans le cadre du projet Metro Express.

Celles-ci ne plaisent nullement aux usagers de la route, aux commerçants et aux habitants de la région. La première phase du plan de déviation entourant la rue Duncan Taylor, dans le cadre du projet Metro Express, a été lancée jeudi matin. Elle sera fermée à la circulation de la route Boundary vers le centre de Rose-Hill, mais sera accessible à sens unique aux usagers empruntant la rue Mahmad Nalla en direction de Boundary.

La deuxième phase des déviations devrait débuter vers la fin avril. En conséquence, la route Duncan Taylor ne pourra être empruntée dans les deux sens jusqu’à la fin des travaux. Ceux se dirigeant vers le centre de RoseHill doivent emprunter la rue Labourdonnais. Des panneaux de signalisation ont été installés en vue d’informer et de guider les usagers. Ces déviations ne sont pas bien accueillies par une bonne partie des habitants et certains commerçants, notamment ceux du marché.

Selon bon nombre de maraichers et de bouchers, les travaux qui ont commencé encombrent la venue des clients et les passants. « Nou nepli travay kouma avan. Travay finn tombe. Klian finn koumans diminie akoz bann problem parking. Paret ki nou sitiasion pou anpire e lor la nou ena fre pou pey minisipalite », déplore un commerçant du marché de Rose-Hill. Le problème de stationnement est devenu un inconvénient majeur pour les habitants également. « Fatige tourn an ron pou gagn enn plas borde », regrette un automobiliste.

De leur côté, les chauffeurs de taxi se plaignent de la situation qui prévaut dans les rues.