Rakesh Bhaugeerothee et Kevin Ghunowa, pointés du doigt à l’issue de la journée de samedi dernier pour leur monte sur Twitter et Hillbrow, ont été sanctionnés par les Racing Stewards pour n’avoir pas monté à leur satisfaction. Le premier nommé a écopé d’une suspension de quatre journées et d’une amende de Rs 25 000. Son collègue jockey devra observer un repos forcé de deux semaines et à payer une amende de Rs 25 000.
Pas moins de quatre montes ont été questionnées par les Racing Stewards ce matin. Rye Joorawon fut le premier à être entendu pour sa monte sur Tigre Libre. Le point d’interrogation fut la partie initiale de la course. Les RS voulaient savoir pourquoi il n’avait pas pris les devants alors qu’il était dans une position de le faire.
Rye Joorawon déclara que les instructions étaient de courir en midfield et qu’il ne s’attendait pas que son cheval prenne un si bon départ. Il voulait prendre position derrière Domani sur lequel Nishal Teeha avait précisé ses intentions pour la position tête et corde. Il voulut ainsi placer sa monture derrière le leader, mais fut contraint à faire l’extérieur vu que Put Foot Singe était à son intérieur. Ricky Maingard fut du même avis et trouva que son cheval se relaxa dans le parcours avant de s’effacer par la suite. Les explications de Rye Joorawon furent notées.
Mark Neisius fut aussi questionné sur la monte de Shield Of Thunder. Il déclara que son cheval prit un mauvais départ et qu’il ne voulut pas le bousculer par la suite, vu qu’il a la fâcheuse habitude de se montrer ardent. Il ajouta que le cheval avait déjà saigné. Ses explications furent aussi acceptées.
Par contre, Kevin Ghunowa fut trouvé coupable de n’avoir pas pris la décision de se rapprocher de Captain Magpie dans la descente, alors que le train était lent et que son cheval tirait. Selon les RS, il aurait dû laisser son cheval progresser et enfermer Kremlin Captain. Il déclara avoir suivi les instructions qui était de suivre Kremlin Captain. Il plaida néanmoins coupable quand il fut charged.
Rakesh Bhaugeerothee ne fut pas plus heureux. Lui aussi déclara avoir suivi les instructions qui étaient de prendre les devants. Or, Simon Jones, qui était l’acting trainer en l’absence de Shailesh Ramdin, ajouta qu’il avait demandé à son jockey de save sa monture. Rakesh Bhaugeerothee souligna qu’il n’a à aucun moment sollicité sa monture au départ et qu’il avait compris qu’il devait save son cheval une fois en tête.
Les RS ne furent pas de cet avis. Il trouvèrent que Rakesh Bhaugeerothee aurait dû, aux 1300m, trouver qu’il lui serait difficile de prendre la mesure sur Nordic Warrior, qui avait imposé un bon rythme. Il avait aussi niggled Twitter jusqu’aux 1000m pour mettre la pression sur le meneur, prenant ainsi une mauvaise décision, alors que son cheval, un vainqueur sur 1000m exclusivement, était pour la toute première fois aligné sur 1500m. Il plaida non-coupable, mais fut trouvé coupable et sanctionné en conséquence.