La monte de Jeanot Bardottier sur Roman Manner n’a pas été appréciée par le board des Racing Stewards, son entraîneur et l’ensemble des turfistes. La sanction a été exemplaire et lourde, soit dix semaines de suspension et Rs 50 000 d’amende. Cette monte a été qualifiée de « very bad » par le Chief Stipe, qui a ajouté que l’image des courses avait été ternie par l’acte du jockey.
La carrière du Mauricien Jeanot Bardottier est compromise. On se souvient qu’il a fait appel de la mise à pied de deux semaines pour être capable de continuer la saison 2015 alors qu’il a déjà dépassé la limite autorisée au Demerit Points System. Avec sa nouvelle suspension, il pourrait être exclu de la saison 2016 si la directive 8 de la Gambling Regulatory Authority était appliquée.
Jeanot Bardottier a été pénalisé sous le règlement 160 A (a) pour n’avoir pas donné à Roman Manner toutes les chances de l’emporter ou d’obtenir la meilleure place possible à l’arrivée. Roman Manner se retrouva à 3,60L de Nordic Warrior à l’arrivée. Jeanot Bardottier accepta sa culpabilité dans le sens où, selon lui, il aurait commis une erreur de jugement.
Pour le board des RS, il aurait fauté en pas moins de trois occasions durant la course : 1. « After jumping well when there was a opportunity to ask your mount for an effort to make Nordic Warrior and Captain Magpie work, you sat and restrained your mount » ; 2. « After having secured a good second position, you unncessarily and irresponsibly restrained your mount, making the gap to enlargen up to 7 lenghts in the back straight » ; 3. « Between the 600 and the 400m, when in a position to urge forward, you sat and the horses behind you, Tandragee, and Recall To Life, found themselves further back in the field. »
Par ailleurs, on a appris que Jeanot Bardottier n’est plus attaché à l’écurie Gujadhur — il n’a eu l’occasion de piloter qu’un coursier, Bastille Day, ce matin avant d’arrêter le training —, alors que le jockey Noel Callow débarque demain pour être opérationnel sous les couleurs de la casaque bleu électrique lors de la journée classique de la Coupe d’Or samedi prochain.
Kevin Ghunowa fut questionné en deux occasions. Son entraîneur, Shirish Narang, avait rapporté sa monte sur Saziwayo. Il n’avait pas été satisfait de la façon dont le cheval avait été monté dans la partie initiale. Il avait demandé au jockey de « drop the horse at the back » car il appréhendait quelque peu les 1600m et d’attendre la ligne droite pour accélérer.
Kevin Ghunowa dit que Saziwayo sauta mieux et il essaya de le positionner devant Arromonches. Mais le jockey de ce dernier insista et Saziwayo se retrouva en épaisseur. Il accepta toutefois qu’il aurait pu reprendre son cheval et le placer à l’arrière-garde. Il fut ainsi pénalisé d’une suspension d’une journée et à une amende de Rs 15 000.
La monte de Ghunowa sur Question Time fut également questionnée. Cependant, il fut décidé de ne pas poursuivre avec l’enquête après avoir entendu ses explications et ceux de son entraîneur.