En octobre 2015, un quadragénaire domicilié à Allée-Brillant, Castel, avait déposé une plainte au poste de police de Vacoas, déclarant avoir été victime d’une séquestration. Ce n’est que lundi, au cours d’une parade d’identification, qu’il a positivement identifié l’un de ses agresseurs, un récidiviste de 30 ans. Celui-ci a été placé en détention.
Les faits remontent au 3 octobre 3015 vers 13 heures Le plaignant, 47 ans, opérant comme promoteur immobilier, avait rencontré un dénommé Nadeem dans le parking de Winner’s de St-Paul. À cette époque, sa mère devait de l’argent à trois connaissances de Nadeem, qui lui avaient préalablement remis une certaine somme pour l’achat d’un lopin de terre à Highlands en 1999. Elle ne les avait jamais remboursés lorsque le permis leur avait été refusé. Pendant qu’ils discutaient, quatre individus étaient grimpés à bord de la voiture de Nadeem, garée dans le parking du supermarché, et lui avaient demandé de les conduire au Centre social de Phoenix. Le quadragénaire devait ainsi accompagner Nadeem et ses amis, et ils se sont finalement rendus chez Nadeem, à Phoenix. Ce dernier avait proposé au plaignant d’entrer à l’intérieur pour se rafraîchir. En fait, il s’agissait d’une ruse pour lui régler son compte.
D’après les dires du quadragénaire, une fois à l’intérieur, les quatre individus avaient verrouillé les portes et avaient commencé à l’injurier, lui déclarant « to pran larzan dimounn to kokin ». Ils lui avaient ensuite arraché son téléphone portable et l’avaient menacé à l’aide de sabres et de gourdins, avant de le bâillonner et le ligoter à une chaise. L’épouse du dénommé Nadeem était également présente au moment des faits, avait-il soutenu aux enquêteurs. Après lui avoir vidé les poches et pris ses clés de voiture, Nadeem lui aurait également dit que « si ou pa donn zot larzan-la, ou pa pou al lakaz zordi ». Vu que ses agresseurs l’avaient menacé de l’agresser à l’acide, le quadragénaire, craignant pour sa vie, n’avait eu d’autre choix que de leur remettre sept chèques au nom des trois individus auxquels sa mère devait de l’argent. Le total s’élevait à plus de Rs 1,3 M. Il avait ensuite été libéré vers 16 heures et s’était aussitôt rendu au poste de police pour consigner une déposition. Le plaignant avait déclaré aux enquêteurs pouvoir les conduire à l’endroit où il avait été séquestré et reconnaître ses agresseurs.
Le 14 octobre 2015, les enquêteurs de la Criminal Investigation Division (CID) de Phoenix s’étaient rendus à l’endroit où avait été séquestré le plaignant, et y avaient appréhendé un certain Nadeem, âgé de 25 ans. Interrogé sur cette affaire, il avait déclaré ne pas être impliqué. Une parade d’identification en présence de la victime n’avait pas, non plus, abouti à quelconque résultat, car le plaignant ne l’avait pas identifié comme étant l’un de ses agresseurs. Le suspect avait alors été relâché. Ce lundi 20 juin, lors d’une opération policière, la CID s’est à nouveau rendue à l’adresse où a eu lieu la séquestration et a arrêté Mohammad Nazuriddin Bundhoo, un récidiviste de 30 ans. Conduit au poste de police à des fins d’enquête, ce dernier a nié les faits lui étant reprochés. Toutefois, après une parade d’identification, le plaignant l’a positivement identifié. Le suspect a été placé en détention au Vacoas Detention Centre. Ses complices sont activement recherchés.