JOCKEY : STEPHANE LADJADJ (FR). ENTRAÎNEUR : SERGE HENRY
PERFORMANCES 2012 : 313 ENTRÉES, 21 VICTOIRES, 94 PLACÉS
RANG : 5e. PRIX REMPORTÉS : RS 6 180 500

Championne en huit occasions dont la dernière en 2008, l’écurie Serge Henry a perdu au fil du temps sa lueur d’antan. Après avoir complété le podium deux années de suite, cet établissement a rétrogradé à la cinquième place au classement général avec 21 victoires à l’issue de la saison 2012 . C’est avec une équipe refaçonnée que Serge Henry mènera la barque et tentera de retrouver une stabilité en vue de se replacer parmi le Top 3 cette année.
Le principal changement effectué au sein de l’écurie Serge Henry demeure le départ de Jean Michel Henry qui occupait depuis de longues années le poste d’assistant entraîneur aux côtés de son père. La séparation est survenue à la fin de l’année dernière suite aux différends entre les principaux concernés. Pour pallier cette absence, Serge Henry peut compter sur Derek Hip, 20 ans, qui a rejoint son yard comme stagiaire à mi-janvier après une formation australienne d’un an en Horse Business Management. Le jeune homme est basé à Floréal et c’est lui qui dirige l’entraînement des chevaux de cet établissement en l’absence de son mentor.
Nouveau venu également au niveau du jockey cette année. Après une association mi-figue, mi-raisin avec le Sud-Africain Donavan Mansour l’an dernier, Serge Henry s’est tourné vers le Français Stéphane Ladjadj, qui sera à sa première visite chez nous, pour défendre ses couleurs. Cette écurie a vu le retour, durant la trêve, d’Antonio Christome comme chef palefrenier après un transfert punitif de ce dernier chez R. Gujadhur la saison dernière. Serge Henry a aussi acueilli de nouveaux membres, y compris Richard Duval dont le retour était initialement prévu comme nouvel entraîneur en 2013.
En ce qu’il s’agit de l’effectif, on constate les départs de trois nouveaux, Beau Bois, Suncat et Smartelli, dont les propriétaires ont préféré suivre Jean Michel Henry chez Mahess Ramdin. Serge Henry se retrouve ainsi avec six nouvelles unités pour démarrer la saison. Du lot, on retiendra la présence d’un certain Beacon Flare, porte-drapeau de cet établissement dans la Duchesse, qui viendra épauler les Seattle Ice, National Play et Royal Chalon, et de Why Worry qui a visiblement été acquis en vue du Ruban Bleu. Cet établissement a aussi accueilli une ancienne gloire de l’écurie Rousset, Captain’s Cheer, qui peut encore se montrer très utile s’il n’est pas trop vite rattrapé par ses ennuis aux pieds. Italian Lakes, Paul Do Mar, Pale Ale et Rock This Town sont, eux, arrivés de chez Raj Ramdin et viendront pallier les départs des One And Only et Baron Blixen, transférés ailleurs, et de Camden’s Choice, Kylurian, Wing Man, What Price, Anti-Freeze, Eternal Light et Mustarsel mis à la retraite.