Le bilan est lourd en ce début de 2013 avec déjà cinq morts sur nos routes durant les six premiers jours de l’année, dont quatre au cours de ces dernières 48 heures. Hécatombe, série noire et nouvel an des plus meurtriers sont les termes qui reviennent une nouvelle fois cette année pour brosser le tableau de l’insécurité routière alors que l’objectif de la force policière, comme en 2012, consiste à réduire le nombre d’accidents de la route de 3 %. Entre-temps le coup du sort frappe toujours et encore avec, entre autres, une fille de 13 ans, un adolescent de 16 ans et un constable de police de 22 ans décédés le week-end dernier et laissant derrière eux des familles accablées et endeuillées.
Le dernier accident fatal en date de ce week-end sombre au plan de la sécurité routière remonte à hier aux petites heures du matin dans la région de Rivière-des-Créoles. Cette journée dominicale aura été des plus maudites pour la famille Moocarme de Cité CHA St-Hilaire qui perd l’une de ses filles.
Estephanie Nathalline Moocarme, 13 ans, a été repérée vers 4 h 30 gisant sur le bitume de la New Link Road de Rivière-des-Créoles et portant de multiples blessures. Les urgentistes du SAMU n’ont pu que constater son décès. Le Chief Police Medical Officer, le Dr Sudesh Kumar Gungadin, a attribué la mort de la jeune fille à une « cranio-cerebral injury ».
Les informations disponibles de sources policières indiquent que la jeune Nathalline était avec son oncle, un habitant de St-Hilaire, à moto quand l’inévitable se serait produit. Les détails en possession des enquêteurs tendent à confirmer que l’oncle a quitté la « scene of accident » après l’impact, laissant sa nièce sur l’asphalte.
Toutefois, le scénario de cet accident à bord de la moto immatriculée 2056 C n’a pas encore été établi vu que l’état de l’oncle de la victime, qui est admis à l’hôpital Jawarharlall Nehru, ne permet pas de consigner sa version des faits. Les premiers éléments de l’enquête, placée sous la responsabilité du poste de police de Mahébourg, indique néanmoins que le motocycliste a été contrôlé négatif à l’alcotest.
La deuxième plus jeune victime du week-end écoulé est Johann Auguste, un habitant de Cité Vallijee. Ce jeune de 16 ans, qui circulait à moto, a trouvé la mort à la hauteur de la prison de Grande-Rivière-Nord-Ouest aux petites heures de samedi.
Aux alentours de 1 heure du matin, Johann Auguste, qui s’apprêtait à faire sa Form V au Bhujoharry College cette année, a été retrouvé gisant sur l’asphalte avec de multiples blessures. La moto sur laquelle il circulait se trouvait quelques mètres plus loin. Pour les proches parents de la victime les circonstances de l’accident demeurent floues. « Mo zis kone ki boner li ti al enn laniverser kot enn so kamarad dan lendrwa. Me apre monn tann dir ki li finn pran motocyclette pou al parti Coromandel. Me pou fer kiete ? Mo pa kone…. Ariv enn moman so bann kamarad ki ti dan laniverser ar li inn vinn donn mwa sa move nouvel-la », raconte Jules, le père du jeune homme, dévasté par les événements récents. Les funérailles de ce scout devraient avoir lieu mercredi soit après l’arrivée de ses proches de l’étranger.