La prochaine étape de l’examen en comité des dotations budgétaires, entamée à partir de mardi prochain, devra permettre aux parlementaires de révéler les dessous du budget 2014. Un rapide survol du Programme-Based Budget Estimates 2014 de 738 pages révèlent que le gouvernement prévoit un budget de gages et salaires pour les fonctionnaires (Compensation of Employees) de Rs 25,1 milliards, soit une moyenne de Rs 2 milliards par mois, sur des dépenses globales de Rs 101,3 milliards. Sur chaque roupie dépensée l’année prochaine, 25 sous seront consacrés aux salaires des employés de la fonction publique.
Les autres faits budgétaires susceptibles d’attirer l’attention sont les suivants :
Recrutements : en 2014, le budget prévoit l’embauche de quelque 4000 fonctionnaires pour porter l’establishment à 59 867 contre 55 950 en 2013. Le ministère de la Santé devra procéder au recrutement d’un millier de fonctionnaires pour se retrouver avec 14 488 employés, soit le second plus gros employeur au niveau des ministères et des départements. Toutefois, la police caracolera encore en tête l’année prochaine avec un staff de 14 502, dont 800 nouvelles recrues alors que l’Office of the Vice-President se contentera d’un personnel de 13 employés.
Investissements : un budget de Rs 2,4 milliards a été alloué pour la mise à exécution d’une série de projets dans le domaine de l’Information Technology. Le plus important projet reste la Mauritius National Identity Card, avec la conversion vers des Biometric ID Cards. En 2013 et 2014, les dépenses du gouvernement au chapitre de la controversable carte d’identité nationale, littéralement en panne, sont de Rs 1,1 milliard. Des équipements informatiques d’une valeur de Rs 317 millions seront alloués à la météo alors qu’une enveloppe de Rs 195 millions est prévue à l’item des tablettes pour les étudiants en Fom IV. À cette enveloppe budgétaire viendra se greffer une somme de Rs 243 millions puisée des Proceeds of National Lottery pour ce même School IT Programme.
Dans le domaine de l’infrastructure routière, la palme des investissements revient aux deux phases du projet de Terre-Rouge/Verdun/Trianon Link Road. Pour les exercices financiers 2012 et 2013, cette route aura englouti la somme de Rs 3,2 milliards, dont Rs 2,1 milliards cette année. Mais cette route attend toujours d’être ouverte à la circulation.
Endettement : le budget pour le servicing de la dette augmentera d’un peu moins de Rs 7 milliards pour atteindre Rs 23,3 milliards, dont Rs 12,4 milliards pour le repaiement du capital et Rs 10,9 milliards pour assurer les intérêts. En 2013, une somme de Rs 274,9 millions sur les Rs 700 millions représentant des proceeds de la Loterie nationale a été utilisée «in reducing the burden of the debt on future generation.»