Les salariés de la fonction publique et des corps para-étatiques devront faire preuve de patience et attendre la semaine prochaine pour prendre connaissance des recommandations du rapport Manraj sur les Errors and Omissions du Pay Research Bureau. Pendant toute la journée d’hier, les membres de l’Anomalies Commission, présidée par Dev Manraj, Senior Adviser au Prime Minister’s Office, Dev Ruhee, ancien Senior Chief Executive de la fonction publique et Khemil Gobin, consultant dans le privé en matière de ressources humaines, ont mis la dernière main aux conclusions de cette révision salariale dans le secteur public, susceptible de coûter quelque Rs 800 millions en sus des Rs 4,7 milliards du rapport Aujayeb.
En début de soirée d’hier, selon certaines indications, Dev Manraj était sur le point de soumettre officiellement la version originale de son rapport dans un souci de respecter la date butoir du vendredi 29 mars. Toutefois, ce ne sera qu’au cours de la semaine prochaine que le gouvernement prendra connaissance des propositions de révision salariale en vue de l’adopter en conseil des ministres.
Les plus optimistes avancent que cette réunion spéciale du conseil des ministres pour avaliser le rapport Manraj pourrait être convoquée dès lundi après-midi alors que d’autres préfèrent jouer la prudence en misant sur mercredi prochain pour l’adoption et la publication du rapport sur les Errors and Omissions.
Un autre volet de ce rapport porte sur la révision des honoraires mensuels versés au président de la République, au vice-président de la République, au Premier ministre, aux membres du gouvernement, aux parlementaires, aux Advisers du gouvernement, au Lord-maire, aux maires et aux conseillers des villes, aux présidents et membres des conseils de district. Cet ajustement des allocations sera payé avec effet rétroactif à partir du 1er janvier dernier.