’aggraver si les mesures correctives ne sont pas entreprises », a-t-il lancé mardi lors de l’ouverture d’un atelier de travail de deux jours organisé par la Nursing Association sur le thème “Enchancing customer ©are in health services”.
« La protection policière et l’installation de caméras de surveillance ne sont pas suffisantes. Le problème est plus profond, car les changements qui se sont opérés dans notre société ces dernières années ont occasionné des maux d’ordre psychologiques et émotionnels », a constaté Cassam Uteem. « La société est malade depuis longtemps », estime-t-il. Et « malgré les nombreux signaux d’avertissements », poursuit-il, « aucune mesure corrective n’a été prise pour que notre société redevienne comme avant, d’où la montée de la violence domestique, les cas d’agressions sexuelles, la délinquance, la toxicomanie et le trafic de drogue ». Selon l’ex-Président de la République, « tous ces maux étaient sous contrôle auparavant », notant actuellement « une recrudescence ». Et de conclure : « La balle est désormais dans le camp des autorités. »
Sam Lauthan, ancien ministre de la Sécurité sociale, a mis en garde contre la consommation et la production en hausse des drogues synthétiques, qui ont des effets jusqu’alors inconnus des autorités. Ces drogues, fabriquées avec des produits chimiques – tels du Baygon et, même, de la mort-aux-rats dans certains cas –, affectent le comportement des gens, endommagent le cerveau et peuvent même entraîner la mort.
Rooba Yanambhal Moorghen, l’Acting Permanent Secretary au ministère de la Santé, a annoncé l’installation de caméras de surveillance au sein des centres de santé et des boutons d’alarme reliés aux postes de police des hôpitaux, initiative saluée par Ram Nowzadick, président de la Nursing Association. Et de mettre aussi en exergue la qualité du travail entrepris par le personnel infirmier qui, « malgré leurs difficultés, est au chevet des malades en permanence ». La Nursing Association, a-t-il souligné, « mène un combat sur tous les fronts pour sauvegarder les intérêts de la profession ». Et de saluer la nomination de 58 Charge Nurses et la récente annulation du transfert de 100 infirmiers. Mahadeo Gondeea, secrétaire de la Nursing Association, Dhunrassing Persand, Director of Nursing, Diksha Dabysingh-Baichoo, Rachel Ng Weng Kwang, Dhunraj Foolchand, Carmen Anazor et Francis Supparayen se sont également adressés à l’assistance.