Les cartes d’UnionPay International (UPI) sont désormais acceptées par les terminaux de la SBM. Avec ce développement, les touristes et hommes d’affaires chinois ainsi que les détenteurs des cartes UPI émises dans d’autres pays qui sont en visite à Maurice pourront utiliser les guichets automatiques et les points de vente de la SBM pour faire des transactions.
Le lancement officiel de l’acceptation des cartes UPI par les terminaux de la SBM s’est déroulé hier après-midi, à la SBM Tower, en présence du président de la SBM Holdings Ltd, Kee Chong Li Kwong Wing, du président de China UnionPay, Shi Wenchao, de l’ambassadeur de la République Populaire de Chine à Maurice, Li Li, d’une forte délégation de China UnionPay et du top management de la SBM. Ce lancement, souligne-t-on dans les milieux de la banque mauricienne, est une suite logique de l’initiative prise en 2014 d’émettre une carte de débit SBM-UnionPay et une carte prépayée SBM-UnionPay Travel Mate pour les Mauriciens se rendant en Chine et dans les pays avoisinants où la carte UPI est acceptée.
L’objectif, indique la SBM, était de faciliter le séjour des commerçants, étudiants et touristes mauriciens visitant la Chine ou des pays de l’extrême Orient (Hong Kong, Taïwan, Singapour, Japon, Corée et du Sud ou Malaisie, entre autres). La SBM devenait par la même occasion la première banque de la région Afrique à émettre une carte de débit UPI et une carte prépayée Travel Mate China UnionPay.
Kee Chong Li Kwong Wing a, dans son allocution, fait ressortir que la SBM se félicite du renforcement de son partenariat avec UPI et que l’acceptation des cartes UPI par le vaste réseau des terminaux (guichets automatiques aussi bien que les maisons de commerce) de la SBM facilitera les transactions que voudront effectuer les détenteurs de ces cartes à Maurice.
Lancé au début des années 2000, UPI dispose aujourd’hui du plus vaste réseau de cartes de paiement au monde, comptant à la mi-juin 2015 environ 5 milliards de cartes émises alors que la valeur totale des transactions pour l’année 2014 est estimée à 41 300 millions de renminbi. Les cartes UPI sont acceptées dans environ 150 pays par plus de 26 millions de commerçants.
Pour la direction de la SBM, le partenariat renforcé avec UPI cadre avec la consolidation de la coopération entre Maurice et la Chine. Kee Chong Li Kwong Wing n’a pas manqué d’en faire état dans son discours, allant jusqu’à souhaiter que la SBM et UPI puissent, dans le cadre de leur politique d’expansion régionale, développer leur partenariat dans des marchés africains en utilisant Maurice comme plateforme financière. « Nous voulons tous deux accompagner nos clients ainsi que les touristes et investisseurs chinois qui ciblent les marchés africains. La Chine peut utiliser Maurice comme une base pour développer ses opérations en Afrique », a laissé entendre le président de la SBM Holdings.
Le président de China UnionPay s’est appesanti sur la solidité financière et l’efficacité du réseau d’UPI ainsi que sur la consolidation du partenariat avec la SBM. « Ce partenariat va dans le droit fil de la coopération sino-mauricienne », a déclaré Shi Wenchao. Ce dernier a observé que Maurice est capable de jouer un rôle de premier plan dans la région et qu’UPI, avec les ressources financières et les produits/services dont elle dispose, est confiante que son partenariat avec la SBM sera des plus fructueux.
L’ambassadeur de la RPC a soutenu que le secteur des services financiers jouera un rôle important dans la concrétisation du « deuxième miracle économique » de Maurice. L’ambassadeur Li Li a également affirmé que Maurice peut se positionner comme une plateforme de choix pour la gestion du flux des investissements chinois vers l’Afrique.
Notons, par ailleurs, que la SBM a décidé de récompenser (billet aller-retour Maurice-Chine) le commerçant local qui affiche le plus gros volume de transactions avec les cartes UPI sur les prochains six mois. Un prix semblable sera aussi offert au commerçant affichant le plus fort taux de croissance des transactions avec des cartes UPI.