La State Bank of Mauritius élargit son offre BILLPAY, service rapide et sécurisant de règlement des factures (électricité, téléphone, entre autres) introduit l’année dernière. Après le Central Electricity Board (CEB), Mauritius Telecom et Orange Postpay, elle vient d’ajouter un autre important prestataire à son service : la Central Water Authority. L’annonce officielle a été faite hier après midi lors d’une conférence de presse au siège social de la banque.
Il est désormais possible, avec une carte de débit ou de crédit émise par la SBM, de payer sa facture d’eau ou de tout-à-l’égout sans avoir à se rendre – et à faire la queue – à un comptoir de la CWA et à transporter de l’argent liquide pour une telle opération. Comme cela est le cas depuis mai 2011 pour les factures d’électricité ou de téléphone, le paiement peut se faire sur plus d’une centaine de guichets automatiques (ATMs) de la SBM à travers l’île ainsi qu’aux caisses des 19 supermarchés Winner’s. Pour accéder à ce service SBM BILLPAY, le consommateur doit être détenteur d’un compte bancaire et d’une carte de débit ou de crédit de la SBM. Il est impératif pour le client de s’enregistrer préalablement à ce service. L’enregistrement, qui est gratuit, peut se faire dans une des succursales de la SBM ou par téléchargement sur le site www.sbmgroup.mu. Une fois rempli, le formulaire d’enregistrement devra être déposé avec une copie des factures (CWA, CEB, Mauritius Telecom, Orange PostPay) dans une des succursales de la SBM.
Le service SBM BILLPAY est disponible 24 h/24 au niveau des guichets automatiques. Le client doit y introduire sa carte, composer son code secret (PIN), choisir l’option “Autres Services”, puis appuyer sur l’option BILLPAY et suivre les instructions affichées à l’écran. Une fois la transaction complétée, un reçu est délivré confirmant la transaction. Le client devra conserver ce reçu pour toute réclamation éventuelle ou renseignement. Des frais de Rs 2 par facture seront prélevés pour tout paiement effectué à un guichet automatique. Le paiement à une caisse de Winner’s est gratuit, le client devant être muni de la facture à payer. SBM BILLPAY offre également la possibilité de régler un maximum de trois factures pour différentes personnes.
« Offre révolutionnaire »
Lors de la présentation de la seconde phase du service SBM BILLPAY, Jairaj Sonoo, Chief Executive-Banking (océan Indien) de la SBM, a soutenu que l’offre de la banque est révolutionnaire en matière de paiement des factures des services publics. « C’est un concept unique à Maurice car il donne à la clientèle un certain confort pour ce qui est du règlement de ses factures », dit-il. M. Sonoo a parlé de la possibilité pour les clients d’utiliser leur carte pour des achats dans les supermarchés Winner’s tout en faisant provision pour le paiement de la facture d’électricité, d’eau ou de téléphone.
« The Bank has always been very innovative and we are thrilled to be the first Bank to offer this type of payment facility in Mauritius. We are committed to making people’s lives easier and we are striving towards our goal by introducing services like this one, a testimony to our strategic intent of providing banking solutions and offering multiple payment channels for the convenience of our SBM customers ». Jairaj Sonoo a ajouté que la nouvelle initiative constitue une étape importante dans le développement de e-payment et que la SBM continuera à concevoir des produits et services innovants pour la promotion des opérations commerciales en ligne tout en facilitant la tâche des consommateurs.
Prem Saddul, président de la CWA, a indiqué que l’intégration des factures de la CWA à l’offre de SBM BILLPAY est la concrétisation de plusieurs mois de travail entre les deux parties et qu’elle représente un pas important dans la démarche de l’organisme en question d’ajouter de la valeur à ses services. Il a insisté sur la modernité et la sécurité du service offert par la SBM.
La CWA, a-t-il fait remarquer, compte aujourd’hui environ 330 000 abonnés contre quelque 69 000 au début des années 70. Une telle évolution appelle à une revue en profondeur de la manière dont les services de règlement des factures sont effectués surtout que l’on parle de plus en plus de l’amélioration de la productivité. Prem Saddul a annoncé que des discussions sont en cours portant sur l’introduction d’un service de règlement des factures par téléphone mobile. Ce service pourrait être lancé l’année prochaine.