Le département des Prisons a lancé aujourd’hui un carnet de santé pour le personnel pénitentiaire. Une cérémonie est prévue à la Prison Training School à Beau-Bassin en présence du Commissaire des prisons par intérim Goury.
Le carnet de santé comprendra des données et événements relatifs à la santé de l’officier. Parmi : les informations personnelles, le poids, le groupe sanguin et la tension artérielle. Cette démarche vise à motiver le personnel des Services des prisons à s’intéresser à leur santé, à adopter de bonnes habitudes alimentaires et à s’adonner à des exercices physiques réguliers.
Selon le Commissaire des prisons par intérim Goury, le milieu carcéral génère des tensions et du stress de par la nature du travail. Plusieurs cadres ont ainsi été victimes d’hypertension et de maladies cardiovasculaires.
« Dans un souci de bien encadrer le personnel pour qu’il puisse maintenir la sécurité et la discipline au sein des prisons tout en réhabilitant les détenus, le carnet de santé sera introduit pour établir un réel accompagnement du personnel dans leur vie médicale », soutient-il.
Tous les grades de la prison, du Trainee Prison Officer au Commissaire des prisons, recevront un carnet de santé. Des bilans seront organisés à intervalles réguliers permettant à chaque officier de prendre connaissance de son état de santé.
Des Prison Medical Officers et le personnel hospitalier feront également un suivi régulier de la santé de chaque officier. Cette intervention diminuera le risque que le personnel devienne la proie de maladies, réduisant par conséquent le nombre de sick leaves.