Association mondiale comptant quelque 19 000 professionnels basés dans 80 centres financiers et spécialisés dans les services associés à la création et à l’administration des fiducies (trusts), la Society of Trust and Estate Practitioners (STEP) est appelée à avoir un plus large rayonnement en Afrique. C’est du moins ce que souhaite la direction d’AfrAsia Bank qui agissait comme principal sponsor de la conférence régionale de STEP, tenue la semaine dernière, au Sandton Convention Centre de Johannesbourg.
Cette conférence, qui avait réuni environ 125 professionnels de divers pays (Maurice, Afrique du Sud, Seychelles, Ghana, Singapour, Algérie, entre autres) a été rehaussée par la présence de la présidente de STEP Worldwide, Hélène Lewis, et par la participation de nombreux experts en matière de fiscalité, de services juridiques, de gestion d’actifs et de patrimoines. Yogesh Gokool, Head of International Banking chez AfrAsia Bank, devait dans son allocution faire ressortir qu’il y a aujourd’hui un besoin pressant pour les professionnels des trusts de pourvoir des services spécialisés et que le marché est aussi à la recherche d’experts dans le domaine de la gestion de patrimoines. Il a indiqué que le nombre de personnes fortunées (High Networth Individuals) ne cesse de grossir à travers les cinq continents et remarquablement en Afrique.
Le dernier Capgemini World Wealth Report fait état d’une croissance de l’ordre de 10% du patrimoine de ces gens fortunés, atteignant aujourd’hui 46 200 milliards de dollars. L’Amérique du Nord a enregistré le pluf fort pourcentage de hausse au niveau du nombre de personnes possédant de grosses fortunes, soit 11,5%. Mais le continent africain, a souligné Yogesh Gokool, a réalisé une bonne performance, se plaçant deuxième avec une augmentation de 9,9%. Il faut donc, a estimé le Head of International Bank d’AfrAsia Bank, se donner les moyens pour pouvoir servir cette clientèle potentielle en hausse.
Les professionnels traitant une clientèle privée ont des défis à relever, a poursuivi Yogesh Gokool, un point de vue partagé par la présidente mondiale de STEP. « Seuls ceux qui font preuve du plus haut niveau de professionnalisme vont survivre », a-t-elle déclaré. Hélène Lewis a parlé du cadre régulatoire international qui devient de plus en plus complexe et qui incite les professionnels à acquérir des compétences très pointues. Les nouvelles réglementations pour combattre l’évasion fiscale et le blanchiment de capitaux appellent à la vigilance. « Ce sont des défis que les professionnels de l’industrie devront relever », a-t-elle fait comprendre.
Avec ses membres répartis en plus d’une centaine de branches à travers le monde, a poursuivi Hélène Lewis, STEP continue de prôner une formation très poussée dans le domaine des services fiduciaires. « Nous voulons que STEP soit perçue comme un centre d’excellence professionnelle et non comme une organisation exclusive. Nous voulons que les employeurs soient motivés au niveau de l’embauche d’un personnel de qualité au lieu de privilégier la quantité », a-t-elle déclaré.
Organisation regroupant un large éventail de professionnels (juristes, comptables, spécialistes de fiducie et de planification d’héritage familial et d’autres biens), STEP compte à Maurice la plus grosse branche africaine (170 membres) de spécialistes de l’industrie (attachés en majeure partie à des Management Companies dans le secteur du Global Business). Vimal Damry, président de la branche locale, se réjouit de cette forte composition régionale : « It’s a very good sign for Mauritius as an International Financial Centre to have so many professionals being part of STEP. These professionals will be a force for Mauritius as an international financial centre ». Le président de STEP Maurice estime que la branche locale va dans la bonne direction et note un intérêt accru de jeunes professionnels voulant suivre la formation académique dispensée pour ce domaine précis. « Employers in the trust industry now realize the importance of their employees being STEP qualified », a-t-il fait ressortir.
Directeur de Premier Financial Services Limited, Vimal Damry, a présidé l’une des sessions de la conférence de Johannesbourg consacrée aux trusts contentieux et l’administration des fiducies face à une clientèle difficile. Il note une participation satisfaisante des professionnels Mauriciens à cette conférence, faisant remarquer que l’Afrique suscite beaucoup d’intérêts des spécialistes des trusts et que Maurice est considéré par nombre de professionnels comme une porte d’entrée sur le continent.
STEP Worldwide s’apprête à organiser sa prochaine conférence internationale à Maurice en mars 2015. A noter qu’AfrAsia Bank a été étroitement associée à cette organisation professionnelle depuis sa création à Maurice. Elle a agi comme sponsor principal des dernières conférences tenues alternativement à Maurice et en Afrique du Sud.