La Financial Services Promotion Agency (FSPA) anticipe des retombées positives de la mission promotionnelle qu’elle a conduite récemment à Londres en vue de sensibiliser les opérateurs de la City des opportunités offertes par le centre financier mauricien pour structurer les investissements en direction de l’Afrique et développer les services Fintech à l’exportation.
Profitant de sa participation à l’Africa Financial Services Investment Conference 2017 (AFSIC), la FSPA a organisé vendredi dernier, à Londres, une rencontre d’affaires afin de démontrer et renforcer l’image de Maurice en tant que centre financier capable de structurer des investissements en direction de l’Afrique et également pour le développement des activités de Fintech (technologie associée aux services financiers). La délégation conduite par la FSPA, qui comprenait des représentants d’une vingtaine de sociétés locales, a pu avoir des échanges avec des professionnels des services financiers et de la Fintech dans la City. « Cette mission au Royaume-Uni a été organisée au bon moment et nous a permis de mettre à exécution notre stratégie pour convaincre les sociétés britanniques spécialisées dans les services financiers des opportunités offertes par Maurice », déclare Harvesh Seegolam, Chief Executive Officer de la FSPA. « Il y a eu beaucoup d’intérêts exprimés par les opérateurs britanniques dans divers domaines, tels la gestion d’actifs, l’investment banking, les services légaux, l’administration des fonds, la structuration des investissements et la Fintech. Nous nous attendons à la concrétisation d’un certain nombre de projets. Des délégations d’hommes d’affaires de Londres sont attendues dans les prochaines semaines », a ajouté Harvesh Seegolam.
La réunion d’affaires entre la délégation de la FSPA et les hommes d’affaires britanniques a été officiellement ouverte par le haut-commissaire de Maurice en Grande-Bretagne, G. Nunkoo. S’adressant à une centaine de participants, ce dernier a mis l’accent sur le développement de modèles de collaboration entre les institutions concernées dans les centres financiers de Londres et de Maurice. Le haut-commissaire a également parlé de l’environnement favorable proposé par Maurice en tant que plateforme d’investissement tournée vers l’Afrique et les autres pays émergents.     
La rencontre a été marquée par des discussions au niveau de deux panels d’experts sur les thèmes suivants : 1) « Mauritius-Access Centre of Choice for Africa And Other Emerging Market » avec, pour modérateur, Gail Mwamba, managing editor de la revue Private Equity Africa; et 2) « Exploring Regional Fintech opportunities in Africa », animées par Nicole Anderson, CEO de Fintech Circle Innovate UK. Cette dernière était à Maurice il n’y a pas longtemps à l’invitation du haut-commissariat britannique à Maurice et de la FSPA pour une conférence sur le développement de la Fintech.
Plusieurs participants à la rencontre d’affaires ont, selon la FSPA, exprimé leur satisfaction quant à la profondeur des débats et des retombées qui peuvent en découler pour Maurice. Sunil Benimadhu, Chief Executive de la Stock Exchange of Mauritius Ltd, et président de Global Finance Mauritius, a indiqué que les intervenants ont parlé des nombreux avantages offerts par le centre financier mauricien. « The event reinforced my belief that Mauritius is the jurisdiction of choice for investing in Africa », souligne David Lashbrook, Head of Africa Real Estate, Momentum Global Investment Management, dans un communiqué émis par la FSPA.
Abondant dans le même sens, Hirander Misra, président du groupe GMEX, a laissé entendre que son entreprise s’appuie sur Maurice pour la réalisation de ses projets continentaux. Par ailleurs, le président et fondateur de Global Exchange Markets, Wayne Sharpe, s’est félicité de la qualité des services offerts par le centre financier mauricien.