Le groupe Rogers a fait l’acquisition de 76 % du capital de Consilex Ltd, une Management Company opérant dans le secteur du Global Business avec un permis octroyé par la Financial Services Commission (FSC). Consilex Ltd était dirigée par Reza Uteem, député de l’opposition et légiste ayant une profonde expérience du secteur offshore.
Le rachat de Consilex Ltd, estiment des observateurs, va permettre à Rogers de consolider son pôle financier à travers Rogers Capital Ltd et de développer des synergies avec Rogers Asset Management Ltd dont les activités sont orientées principalement vers le marché indien. Le pôle financier de Rogers avait enregistré, pour l’exercice financier se terminant en juin 2014, des profits après impôt de Rs 111 millions par rapport à Rs 70 millions pour l’année financière 2012-2013. Cette performance améliorée était attribuable en grande partie aux activités d’assurance et de gestion d’actifs découlant de la prise de participation du groupe dans Intendance Holding Limited, la holding contrôlant le groupe Swan Insurance. Les dividendes reçus par Rogers étaient plus élevés que ceux obtenus en 2012-2013. De plus, les activités de gestion d’actifs et de courtage menées par Anglo-Mauritius Financial Solutions Ltd avaient bénéficié d’une performance plus solide des Bourses de valeurs, locale et internationale confondues.
En revanche, souligne le rapport annuel de Rogers, les opérations de Rogers Asset Management Ltd se sont soldées en 2013-2014 par des pertes de l’ordre de Rs 5 millions comparativement à des bénéfices après-impôts de Rs 3 millions en 2012-2013. Les revenus provenant des activités sur le marché financier de la Grande Péninsule ont été en dessous des attentes, malgré le fait que les actifs sous gestion avaient grimpé de Rs 10,5 milliards à fin juin 2013 à Rs 12,2 milliards une année plus tard. La direction de Rogers anticipait une reprise de l’économie indienne en 2014 et projetait de prendre des mesures pour soutenir ses opérations sur le marché indien.
La prise d’une participation majoritaire dans Consilex Ltd doit être analysée dans le contexte de l’annonce faite par la direction du conglomérat dans son rapport annuel : « In 2015, the focus will be on asserting the presence of Rogers Capital In the financial services space. » Le rapport précisait que Rogers Capital Ltd allait asseoir davantage sa présence dans le secteur des services financiers à partir de cette année vu que l’engagement pris avec Cim Financial Services Ltd pour qu’il n’y ait pas de concurrence entre les deux entités devait expirer le 3 décembre 2014. Cim était l’ancien pôle financier de Rogers mais devenu, il y a quelques années, une entité séparée dans le cadre de l’exécution d’un plan de restructuration du conglomérat marqué par la séparation des intérêts détenus par deux groupes familiaux.
Notons, par ailleurs, que Philippe Espitalier-Noël, Chief Executive Officer (CEO) de Rogers, avait évoqué dans le rapport annuel 2013-2014 des développements envisagés au niveau du secteur financier. « New services will be proposed in the Financial Services sector to cater for the specific needs of local and regional institutional investors and high-networth individuals », avait-il annoncé. Le CEO avait en outre soutenu que la stratégie consistait en un positionnement du groupe en tant que premier conglomérat mauricien entièrement focalisé sur les services et ayant aussi pour ambition d’étendre sa présence dans la région.
« The sectors in which the Group is positioned are all key to the future development of the country and the region. We see burgeoning opportunities in the emerging regions of Africa and particularly within the financial services, logistics, property development, technology, tourism and travel sectors », avait indiqué Philippe Espitalier-Noël.