La Financial Services Commission (FSC) était à Rodrigues récemment pour une campagne de sensibilisation des consommateurs des services financiers dans l’île. Cet exercice est en ligne avec l’obligation légale de la FSC de promouvoir une bonne connaissance des services financiers au sein de la population et d’expliquer les bénéfices et les risques qui sont associés aux différents produits d’investissement.
Le président de la FSC, Marc Hein, la vice-présidente Mary Anne Phillips et la directrice exécutive, Clairette Ah-Hen ont eu l’occasion de s’adresser aux membres de l’Assemblée régionale de Rodrigues et au public pendant au cours de « Consumer Education Road show ». Ils ont aussi rencontré de jeunes Rodriguais lors d’une séance d’orientation professionnelle à Port Mathurin.
La délégation de la FSC a offert une réception en l’honneur des dirigeants de Rodrigues dont Serge Clair, chef commissaire, Franchette Gaspard Pierre Louis, Davis Hee Hong Wye, des membres de l’Assemblée régionale, de hauts fonctionnaires et des opérateurs économiques. Marc Hein a indiqué que le secteur des services financiers s’est beaucoup développé à Maurice et qu’il représente aujourd’hui environ 10 % du Produit Intérieur Brut du pays.
Il a annoncé qu’environ 24 000 compagnies sont enregistrées dans le secteur du « global business » (anciennement l’offshore), que ce même secteur compte 910 fonds d’investissement et 162 management companies. Par ailleurs, 20 banques, 19 compagnies d’assurance, 12 compagnies de courtiers en bourse sont opérationnelles dans le secteur financier, employant un total de quelque 14 000 personnes. Marc Hein a également fait référence aux nombreux professionnels qui contribuent au développement du secteur des services financiers.
« Rodrigues peut avoir sa place dans ce développement. Rodrigues peut être un wagon dans ce train qui est en route. Ce n’est pas en dehors de vos capacités, ce n’est pas au-delà de vos compétences », a déclaré le président de la FSC.
« Je vous garantis qu’en cherchant, vous trouverez des professionnels qui voudraient bien profiter un peu de la quiétude de la vie rodriguaise et profiter de la beauté de l’île. Vous avez une certaine qualité de vie que beaucoup envieraient », a ajouté Marc Hein qui pense qu’une meilleure connectivité avec Rodrigues pourrait aider au décollage des services financiers.