Les travaux pour la construction et l’aménagement d’un nouveau système de radar météorologique démarreront en août prochain, et devraient prendre fin en mars 2018. Le gouvernement japonais est déterminé à accélérer la mise en oeuvre de ce projet dans les temps voulus, a fait comprendre le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, à une question du député Aadil Ameer Meea, hier au Parlement.
L’accord signé entre la Japan International Cooperation Agency (JICA) et le gouvernement mauricien en novembre 2015 prévoit un non-refundable grant de Rs 387 M pour l’acquisition du nouveau système de radar pour Maurice. Le consortium Japan Weather Association et International Meteorological Consultant Inc a été sélectionnés par la JICA comme consultant pour le projet. « Les civil works débuteront eux en août prochain », affirme sir Anerood Jugnauth.
Suite aux inondations du 26 mars 2008, le gouvernement d’alors avait sollicité l’expertise de l’Organisation météorologique mondiale. Ce, dans le but d’évaluer la capacité des services météorologiques mauriciens en matière de prévisions de flash floods et pour faire des recommandations en ce sens. Une des propositions du rapport d’experts de la World Meteorological Organisation soumis en novembre 2008 a trait à l’installation d’un nouveau système de radar. Dans cette optique, l’aide du Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD) avait été sollicitée en février 2009 afin de réaliser une étude de faisabilité. Cette demande n’avait toutefois pas abouti. Par la suite, le gouvernement s’était adressé à la JICA pour financer conjointement l’étude de faisabilité et l’acquisition d’un nouveau système de radar, laquelle a été favorablement considérée par les autorités japonaises.
Parallèlement, les autorités françaises ont été approchées en janvier 2011 pour livrer des conseils sur les spécifications concernant l’acquisition d’un nouveau système de radar, de même que la compatibilité du site actuel — situé à Trou-aux-Cerfs, qui abritait l’ancien radar — pour accueillir le nouveau système. Les recommandations des experts français, selon SAJ, ont été à la base des discussions avec la JICA pour finaliser le projet d’acquisition d’un nouveau système de radar.
Le coût total de ce projet est évalué à Rs 532 M, comprenant l’enveloppe financière des autorités japonaises de Rs 387 millions. Le gouvernement mauricien, quant à lui, a consacré une enveloppe de Rs 270 M dans le budget 2015/2016 et de Rs 250 M pour celui de 2016/2017. À ce jour, le gouvernement a dépensé Rs 12 M sur ce projet.