Les opérateurs postaux venus de Madagascar, Maurice, Mayotte, La Réunion, les Seychelles et les Terres australes et antarctiques françaises (TAFF) ont adopté la proposition de Maurice pour la création de l’Union postale de l’océan Indien (UPOI) lors de la 4e rencontre philatélique de l’océan Indien (RPOI) tenue à Maurice la semaine dernière. La présidence de cette nouvelle institution pour l’année 2012-13 a été confiée à Giandev Moteea, CEO de Mauritius Post.
À l’issue des travaux qui ont pris fin la semaine dernière, les participants ont identifié plusieurs axes de collaboration avec des objectifs définis sous les thèmes suivants : philatélie et culture, partage de bonnes pratiques, actions humanitaires, services innovants tant postaux que financiers, muséologie, développement durable-poste verte et autres secteurs autour de l’environnement postal et plateforme de communication. Un plan de rencontre pour les deux prochaines années a aussi été adopté. La Poste des Seychelles organisera les RPOI de 2013 et les TAAF celles de 2014.
Cette rencontre a été organisée dans le cadre des célébrations des 240 ans de services postaux à Maurice. Le programme comprenait des ateliers de travail sur des thèmes prédéfinis et une exposition de timbres-poste des îles de la zone océan Indien qui a réuni plus de 3 000 visiteurs. Elles ont ainsi découvert la philatélie régionale dans toute sa richesse et sa diversité et des livres rares sur la philatélie.
M. Moteea a dit croire dans le potentiel que représentent les postes de l’océan Indien quant au développement durable dans chacun des pays membres. « Nous serons à l’oeuvre durant notre mandat pour un suivi assidu afin que les projets prioritaires d’intérêts communs identifiés se réalisent avec le concours de chacun des pays membres », a-t-il dit.
Pour sa part, Gilbert Calascibetta, directeur général de La Poste de La Réunion, a déclaré que cet événement a été un véritable succès et un tournant qui a permis de donner une nouvelle impulsion aux échanges et pistes de coopération entres les postes de la région.
« L’Union postale de l’océan Indien sera un moyen efficace pour pérenniser les rencontres entre les postes afin d’offrir des services postaux innovants aux populations de la zone en intégrant l’élément fédérateur qu’est la philatélie », a-t-il déclaré.