S’il a annoncé qu’une hausse du prix de l’eau est « imminente », le Deputy Prime minister et ministre de l’Énergie et des Services publics, et leader du Muvman Liberater, Ivan Collendavelloo, a fait une révélation de taille hier après-midi lors d’une conférence de presse à la municipalité de Port-Louis : les prix de l’eau seront bientôt rendus publics et indexés selon le coût de la vie dans le cadre d’une augmentation imminente du précieux liquide. Le ministre avait convié la presse pour annoncer l’organisation d’un congrès le 30 juillet prochain, à partir de 9h30, à la salle des fêtes du Plaza, Rose-Hill, pour marquer les trois ans du Muvman Liberater.
« La tarification de l’eau est quasiment prête ! » a répondu Ivan Collendavelloo à une question de la presse. « Me nou ena impe fin tunning a fer avan ki nou annons-li », a-t-il ajouté. Le leader du Muvman Liberater a toutefois expliqué qu’il y aurait cette fois un changement de taille dans la façon dont les augmentations du tarif d’eau seront appliquées : « Au lieu d’attendre cinq ans avant de venir avec une grosse augmentation du prix de l’eau, nous allons cette fois indexer le tarif sur la hausse du coût de la vie ! » a-t-il ainsi annoncé.
« De fait, au lieu de donner un coup de massue sur la tête de la population avec une augmentation substantielle tous les cinq ans, il y aura une hausse de prix de l’eau au fur et à mesure que les salaires augmentent eux aussi », a élaboré Ivan Collendavelloo. Le DPM a précisé que toute augmentation ira exclusivement à la Central Water Authority (CWA). « Nou pe fer bann zafer extraordiner pou assenir gestion CWA », s’est-il félicité.
Rappelons que le prix de l’eau est resté inchangé depuis janvier 2012. À l’époque, le ministre de tutelle d’alors, le Dr Rashid Beebeejaun, estimait cette hausse « inévitable ». C’est alors que les foyers qui consommaient plus de 10 m3 d’eau par mois ont vu leur facture majorée. Avant cela, c’est en 2003 que le prix de l’eau avait connu une hausse. Auparavant, commentant des mesures présentées dans le budget 2017-18 concernant la CWA, Ivan Collendavelloo avait déclaré qu’une augmentation des tarifs d’eau était « long overdue » depuis 5 ans. « Les coûts ont augmenté, les salaires ont augmenté. On a mis de l’argent dans l’amélioration des infrastructures et dans la construction de nouvelles. Les services de notre secteur de l’eau se sont considérablement améliorés », estime-t-il. Pour soutenir ses dires, il a cité la récente mise en opération du Bagatelle Dam et l’achat, au coût de Rs 100 millions, de stations de traitement d’eau mobiles.
« Nous sommes déterminés à réussir là où plusieurs gouvernements ont échoué car, depuis 1977, il y a eu plusieurs vaines tentatives de réformer la CWA », dira Ivan Collendavelloo en parlant de la réforme du secteur. Et de rappeler le projet de la signature d’un contrat d’affermage de 15 ans entre la CWA et un opérateur privé. « Il ne s’agit pas de vendre ou de transférer les actifs de la CWA à un opérateur privé », a-t-il nuancé. « Les augmentations des tarifs bénéficieront à la CWA et non à l’opérateur ! »
Le DPM s’est également réjoui de l’introduction de la “Negative Income Tax” et du “Solidarity Levy”. « Premie fwa olie pey tax, tax ki pou pey zot. Ces mesures visent à assurer un peu de revenus aux faibles revenus, que l’État veut aider », a-t-il expliqué.
L’intervenant a aussi commenté les mesures budgétaires touchant le tourisme, les services financiers, les secteurs de l’énergie et de la santé, ainsi que l’ordre public. Il s’est aussi félicité du « combat incessant » du Premier ministre, Pravind Jugnauth, contre la drogue. Il a toutefois refusé de répondre aux questions de la presse sur la commission d’enquête sur la drogue, présidée par l’ancien juge Paul Lam Sang Leen. « Je vais attendre les conclusions avant de faire des commentaires », a-t-il expliqué.
Le DPM a également déploré le « désordre » de l’opposition à l’Assemblée nationale et les références du député MMM Aadil Ameer Meea au problème de santé de l’épouse du député Ravi Rutnah. « Le ML senti li extrememan konserne par so latitid ! » a-t-il dit du député mauve. Ivan Collendavelloo a ensuite annoncé l’organisation d’un congrès le 30 juillet prochain à partir de 9h30 à la salle des fêtes du Plaza, à Rose-Hill, pour marquer les trois ans de son parti. « Le ML a pris naissance pour combattre la dictature. Nous avons comme valeur le courage, la sincérité et la confiance dans l’avenir », a-t-il conclu.